Andrew Scheer abolira la taxe sur le carbone

Lundi, la taxe sur le carbone des libéraux de Justin Trudeau est entrée en vigueur partout au Manitoba. Le prix de l’essence a monté de 4,6 cents le litre, la plupart des stations-service facturant maintenant plus de 1,20 $ le litre à la pompe.

Bientôt, la taxe sur le carbone de Justin Trudeau commencera à avoir des répercussions sur les consommateurs dans d’autres secteurs, faisant augmenter le coût de l’épicerie, du chauffage résidentiel et de nombreux autres produits.

En bref, la taxe sur le carbone est une taxe sur tout.

Plus de 80 % des familles à revenu modeste ont déjà vu leurs taxes augmenter sous les libéraux de Trudeau. Maintenant que la taxe sur le carbone a officiellement fait son entrée, ce nombre augmentera.

S’ils sont réélus cet automne, les libéraux poursuivront leur régime de tarification du carbone. Des documents internes démontrent qu’il est probable que les coûts de la taxe sur le carbone connaîtront une croissance exponentielle avec le temps, allant jusqu’à être 15 fois plus élevés.

Un sondage récent d’IPSOS révèle que près de la moitié des Canadiens sont à moins de 200 $ par mois de ne pas arriver à régler leurs factures et à rembourser leurs dettes. Le même nombre à peu près disent que le fait qu’il leur manque un seul chèque de paie entraînerait pour eux des difficultés financières.

Justin Trudeau ne comprend pas la situation financière quotidienne de la famille canadienne moyenne.

Un supplément de 100 $ par mois sur une facture de gaz ou d’électricité ou une augmentation des prix des denrées alimentaires c’est beaucoup pour les familles qui tentent de vivre dans les limites de leur budget mensuel. C’est aussi beaucoup pour les personnes âgées ayant un revenu fixe et pour les petites entreprises qui essaient de maintenir leurs opérations.

De plus, en dépit du fait que Justin Trudeau a fait le vœu pieux de prendre des mesures en faveur de l’environnement, sa taxe sur le carbone n’est pas un plan environnemental. Si c’était le cas, il n’aurait pas négocié des exemptions massives pour les plus importants émetteurs du Canada. Au contraire, les libéraux continuent de cibler les familles et les propriétaires de petite entreprise.

La taxe sur le carbone des libéraux est une source de revenus, tout simplement.

Heureusement, il y a une bonne nouvelle pour les Canadiens.

La première chose que fera un nouveau gouvernement conservateur dirigé par le premier ministre Andrew Scheer sera de se débarrasser de la taxe sur le carbone instaurée par les libéraux.

De plus, nous prévoyons éliminer la TPS sur les factures de chauffage et d’électricité résidentiels.

Les conservateurs savent qu’il faut alléger le fardeau fiscal des Canadiens, et non pas leur imposer de nouvelles taxes.

Andrew Scheer comprend les problèmes quotidiens avec lesquels les Canadiens sont aux prises. Notre caucus conservateur met tout en œuvre pour créer des politiques sensées qui allégeraient le fardeau financier des familles canadiennes en remettant l’argent où celui-ci doit aller.