Message de Noël

La Chambre des communes a conclu sa session d’automne le mercredi 13 décembre dernier, et, maintenant que la relâche parlementaire est entamée, je suis heureux de pouvoir passer plus de temps avec ma famille et mes concitoyens du Sud-Est du Manitoba.

Quand je pense aux principaux enjeux de la dernière session, je suis encouragé que la Chambre des communes ait voté en faveur du maintien de la protection des autorités religieuses et des offices religieux. Le gouvernement libéral avait initialement proposé de retirer du Code criminel l’article énonçant ces protections juridiques, mais devant la vive opposition des Canadiens de partout au pays, notamment de Provencher, il a fait marche arrière.

Par ailleurs, il reste encore beaucoup à faire à l’approche de 2018. Le Canada est un pays fondé sur des principes reconnaissant la suprématie de Dieu et la primauté du droit. Nous devons reconnaître continuellement les absolus du bien et du mal. Engageons-nous à adhérer aux principes qui font du Canada un pays formidable.

Alors que nous nous apprêtons à célébrer Noël et que l’année 2017 tire à sa fin, il est bon de réfléchir à tout ce que nous avons qui mérite notre gratitude. Il est trop facile de se décourager et de se sentir dépassé par les tragédies que nous vivons et dont nous sommes témoins dans le monde. Heureusement, le temps des Fêtes est synonyme d’une magnifique promesse – de réconfort et de paix, une paix qui dépasse l’entendement.

Au moment de nous réunir avec nos proches, rappelons-nous la grande chance que nous avons de vivre au Canada et prions pour ceux qui cherchent la lumière et la paix à Noël.

Je vous souhaite un merveilleux temps des Fêtes avec les personnes que vous chérissez. Que le miracle de la naissance de Jésus remplisse vos cœurs de paix et de joie.

Ma famille et moi vous souhaitons un très joyeux Noël et une bonne et heureuse année. Je suis enthousiaste à l’idée de porter votre voix à Ottawa au retour de la relâche parlementaire en janvier 2018.