Edmonton et Las Vegas : une semaine bouleversante

La semaine a été bouleversante. Tragique.

Les événements survenus à Edmonton et à Las Vegas nous rappellent la fragilité de la vie et la soudaineté avec laquelle elle peut nous être enlevée.

Nos pensées et nos prières vont aux victimes de ces actes de violence terribles ainsi qu’aux membres de leur famille et à leurs amis, qui sont affligés d’une douleur et d’une peine indescriptibles.

Samedi soir, Abdulahi Hasan Sharif, un réfugié somalien vivant à Edmonton, a foncé directement avec sa voiture sur l’agent Michael Chernyk, du service de police d’Edmonton, le propulsant plusieurs pieds dans les airs. L’assaillant a ensuite quitté son véhicule pour poignarder sauvagement le policier blessé. Michael Chernyk a résisté à son agresseur et a miraculeusement survécu.

Abdulahi Hasan Sharif a fui les lieux à pied pour réapparaître plus tard dans un camion de l’entreprise U Haul sur l’avenue Jasper, happant quatre piétons avant de perdre le contrôle du véhicule et d’être appréhendé par la police.

Il fait face à 11 chefs d’accusation : cinq pour tentative de meurtre, quatre pour conduite dangereuse causant des lésions corporelles, un pour conduite dangereuse et un autre pour port d’arme dans un dessein dangereux. Des accusations de terrorisme pourraient également être portées contre lui ultérieurement.

Puis, 24 heures plus tard seulement, Stephen Paddock – un résident de Mesquite, au Nevada – a abattu par balle 59 personnes et en a blessé bien au-delà de 500 depuis la fenêtre de sa chambre d’hôtel à Las Vegas. On ne connaît pas encore le motif de cet acte brutal reconnu désormais comme la pire fusillade de l’histoire des États-Unis.
Quatre Canadiens figurent parmi les victimes et au moins sept autres ont été blessés, dont deux Manitobains.

Et pourtant, des témoignages d’héroïsme – dans lesquels de nombreuses personnes ont risqué leur vie pour sauver celle de blessés – ressortent aussi de cet incident horrible. Des conjoints demeurant aux côtés de leur partenaire blessé tandis que les balles pleuvaient autour d’eux. Des personnes se servant de leur corps comme bouclier pour en protéger d’autres. Et, bien sûr, la bravoure des premiers répondants qui se sont précipités à l’aide des morts et des blessés dans ce que beaucoup ont décrit comme une « zone de guerre ».
Jordan McIldoon, Jessica Klymchuk, Calla Medig et Tara Roe sont les Canadiens qui ont perdu la vie dans cette attaque effroyable.

La tristesse des familles de ces victimes et des autres personnes blessées et tuées pendant qu’elles tenteront d’accepter le sort de leur proche sera très profonde. Aucun d’entre nous ne peut comprendre la douleur qu’elles doivent ressentir en ce moment. Tout ce que nous pouvons faire, c’est d’offrir nos prières et notre soutien.

Certes, il est de notre devoir de prendre les mesures nécessaires pour prévenir d’autres incidents du genre; mais pour le moment, nous pleurons avec eux la perte de leur être cher.