Justin Trudeau gère mal le dossier des migrants clandestins

Le Canada est un pays généreux et accueillant, et notre système d’immigration le montre bien. Cependant, nous devons aussi protéger l’intégrité de nos frontières. Nous devons toujours prendre notre sécurité nationale en compte et faire preuve de diligence raisonnable pour nous assurer que nous savons qui entre chez nous, par où entrent-ils et pourquoi.

Il y a plusieurs semaines, alors que des migrants clandestins franchissaient notre frontière en nombre record, le premier ministre Justin Trudeau a diffusé sur Tweeter le message suivant : « Soyez les bienvenus au Canada! » Cela a suscité une grande confusion quant à sa position au sujet du franchissement illégal de la frontière. Il y a deux semaines, il a publié un autre gazouillis, cette fois en disant : « Peu importe qui vous êtes ou d’où vous venez, il y a aura toujours une place pour vous au Canada! »

Non seulement M. Trudeau n’est pas disposé à condamner cet état de choses, mais maintenant, il semble l’encourager ouvertement.

Comme tout autre problème, celui-ci ne peut être réglé tant que la personne ayant le pouvoir de le résoudre n’en admet pas l’existence.

Plusieurs des candidats à la direction du Parti conservateur essaient d’amorcer une discussion sur cette question en proposant des idées pour que les Canadiens en débattent publiquement. Or, les libéraux refusent de formuler des solutions éventuelles, voire de tenir un débat sur la question à la Chambre des communes.

Le gouvernement libéral a toutes les ressources, mais il n’a aucune idée. Il se limite à promettre aux Canadiens qu’il « surveillera » la situation.

Les résidents vivant près de la frontière et les milliers de personnes qui attendent patiemment de venir dans notre magnifique pays s’attendent à ce que nos dirigeants veillent à ce que le Canada protège la sécurité de la frontière ainsi que la cohérence et l’équité de notre système à l’intention de tous ceux et celles qui espèrent faire du Canada leur pays d’adoption.