Retirer la protection de la liberté de religion

En juin, le gouvernement libéral a déposé à la Chambre des communes le projet de loi C-51 d’apparence anodin. Toutefois, mes collègues conservateurs et moi sommes profondément troublés par un article en particulier.

L’article 14 du projet de loi propose l’abrogation de l’article 176 du Code criminel, soit un article qui offre des protections aux membres du clergé et aux paroissiens qui participent à des offices religieux. Si le projet de loi C-51 est adopté tel quel, plus rien dans le Code criminel n’interdira les gestes visant à gêner un membre du clergé et à troubler des offices religieux. Cette réalité est alarmante, qu’on l’on choisisse de professer sa foi ou non.

Le gouvernement libéral prétend que les divers éléments de l’article 176 se limitent aux ministres du Culte ou aux membres du clergé de la foi chrétienne et n’incluent donc pas les autres chefs religieux.

Je trouve cet argument trompeur. Rien n’empêche un tribunal d’invoquer cet article pour protéger le clergé et les gens de TOUTES les confessions. Même si les libéraux avaient raison, pourquoi éliminer l’article au lieu de simplement le réécrire afin de le rendre plus inclusif ET plus simple à prouver?

Surtout quand on pense qu’en février, ce même gouvernement libéral proposait la motion M 103, qui demandait au gouvernement, notamment, de « condamner l’islamophobie et toutes les formes de racisme et de discrimination religieuse systémiques ».

Je suis d’accord avec le fait de condamner toute discrimination injuste envers les gens de toutes les confessions, mais je ne pouvais pas appuyer cette motion puisqu’elle nomme expressément l’islamophobie. Cette motion n’était certainement pas empreinte d’inclusion.

En réponse à la motion M-103, l’opposition conservatrice a présenté une motion beaucoup plus inclusive et équilibrée, qui condamne « toutes formes de racisme systémique, d’intolérance religieuse et de discrimination à l’égard des musulmans, des juifs, des chrétiens, des sikhs, des hindous et des autres communautés religieuses ». Malheureusement, chaque député libéral présent a voté contre.

Alors, pourquoi les libéraux, qui ont préconisé une protection spéciale pour UN SEUL groupe (musulmans) avec la motion M-103, sont-ils maintenant déterminés à abroger l’article 176 sous prétexte qu’il ne protège qu’UNE SEULE religion (chrétiens)? Qui seront les prochains?

Comment les députés libéraux expliquent-ils cette incohérence?

La liberté de religion est l’une des libertés fondamentales du Canada, et le gouvernement fédéral devrait se faire un devoir de la respecter et de la protéger.

À un moment où les attaques contre des communautés religieuses au Canada se multiplient, cette proposition est un pas dans la mauvaise direction.