Les libéraux de Trudeau rendent Omar Khadr riche

Omar Khadr a avoué avoir assassiné le médecin de l’Armée américaine Christopher Speer. Maintenant, les libéraux de Trudeau ont présenté des excuses à Khadr et lui ont donné secrètement 10,5 millions de dollars, faisant de lui un homme très riche.

Khadr est né à Toronto, mais a passé ses premières années entre le Canada et le Pakistan, où son père participait à des activités terroristes avec Al-Qaïda. Le père de Khadr a amené la famille en Afghanistan en 1996, où, après le 11 septembre, Omar Khadr est devenu actif avec Al-Qaïda.

Le 27 juillet 2002, alors que des militaires américains surveillaient le champ de bataille, Khadr a lancé une grenade qui a tué le sergent Christopher Speer et blessé de façon permanente un autre militaire américain, le sergent Layne Morris.

Après sa capture et son transfert à Guantanamo, Khadr a intenté des poursuites de 20 millions de dollars contre le gouvernement canadien en 2004 pour « violation de ses droits civils ». Il existe des fondements légitimes à ses plaintes pour le traitement subi en détention. Cependant, c’est une chose de reconnaître de présumés mauvais traitements, mais c’en est une autre de récompenser un terroriste reconnu coupable qui a tué un militaire allié qui avait une femme et deux enfants.

M. Khadr a admis qu’il travaillait avec une organisation terroriste qui a tué 24 Canadiens le 11 septembre. Il a admis le meurtre de Speer et son intention de tuer beaucoup d’autres personnes dans le cadre d’autres actes terroristes. Maintenant, il reçoit des excuses et un paiement secret de 10,5 millions de dollars du gouvernement libéral du Canada.

C’est une insulte d’obliger Mme Speer et ses enfants non seulement à revivre la pire expérience de leur vie, mais à voir l’homme qui a assassiné leur mari et père non seulement être libre, mais avec 10,5 millions de dollars du gouvernement libéral.

Notre gouvernement conservateur précédent avait adopté une mesure législative visant à retirer la citoyenneté canadienne aux terroristes. Les libéraux ont abrogé cette loi en 2016.

Quand les médias ont demandé des précisions sur la position du gouvernement Trudeau, le ministre de la Sécurité publique a soutenu la décision en disant : « Nous avons fait ce qu’il fallait pour toutes les bonnes raisons. »

Je me joins aux autres conservateurs afin de presser Omar Khadr d’agir comme il se doit : reconnaître le règlement des États-Unis et remettre ces fonds aux familles de ces héros tombés au combat.