Do you support the Conservative plan to axe the tax? Click here to let me know!

Canada’s New Governor General

[:en]This week, Mary Simon was sworn in as Canada’s 30th Governor General.

Canada’s Governor General represents the Queen—Canada’s Head of State—giving Royal assent for bills to become law and serving as honourary Commander in Chief of our armed forces.

Mrs. Simon replaces disgraced former Governor General Julie Payette. It is my sincere hope that in Mary Simon the Prime Minister has done his homework (this time) and recommended a Governor General whose focus will be on serving Canadians and not her own private agenda.

Whatever one thinks of Prime Minister Justin Trudeau. Mrs. Simon brings an impressive resume to the job and her appointment is historic.

She is Canada’s first Indigenous Governor General: An Inuit from Kuujjuaq in northeastern Quebec.

Mary Simon was one of the Inuit representatives during the negotiations that led to the patriation of the Constitution in 1982.

In 1986 she was chosen to lead the Inuit Circumpolar Conference and in 1994 she was appointed by former Prime Minster Jean Chretien as Canada’s first Ambassador of Circumpolar Affairs. These roles allowed her to help negotiate the creation of the Arctic Council: the group of eight countries—Canada, the United States, Denmark, Finland, Iceland, Norway, Sweden and Russia—with sovereignty over lands and seas within the Arctic Circle. Later, she was appointed as Canada’s Ambassador to Denmark.

She has also worked as a TV producer and served two terms as President of the Inuit Tapiriit Kanatami—a non-profit organization that represents the interests of Canada’s Inuit peoples.

Now, as Governor General, her job will be to represent all Canadians.

Mary Simon took her first official steps as Governor General last Thursday when she spoke with the Queen.

Following her investiture ceremony, as honourary head of Canada’s armed forces, Mrs. Simon inspected an honour guard and laid flowers to honour Canada’s war dead.

I am cautiously optimistic about Mary Simon.

Mrs. Simon and her husband have already moved into Rideau Hall—something her predecessor refused to do. She also appears to have a better temperament for the job than her predecessor.

She joked during her investiture speech:

“My Inuk name is Nigiukudluk, and Prime Minister, it means “bossy little old lady”.

Hopefully, in Mary Simon, it would appear Justin Trudeau has chosen a wise servant over another ego and ideology driven mirror-image of himself.

Time will tell.

In the meantime, I wish Mrs. Simon and her family all the best, and will pray for wisdom, as she fulfills this important function in our democracy.[:fr]Cette semaine, Mary Simon est officiellement devenue la 30e gouverneure générale du Canada.

La gouverneure générale du Canada représente la reine, le chef d’État du Canada. Elle donne la sanction royale aux projets de loi et est la commandante en chef honoraire de nos forces armées.

Mme Simon succède à l’ancienne gouverneure générale disgraciée Julie Payette. J’espère sincèrement que le premier ministre a bien fait ses recherches, cette fois, et qu’il a recommandé une personne attachée au service des Canadiens plutôt qu’à ses propres intérêts.

Quoi qu’on pense du premier ministre Justin Trudeau, Mme Simon a eu une carrière impressionnante, et sa nomination est un événement historique.

Une Inuite de Kuujjuaq, dans le Nord-Est du Québec, elle est la première gouverneure générale autochtone du Canada.

Elle figure aussi parmi les représentants inuits qui ont participé aux négociations menant au rapatriement de la Constitution canadienne en 1982.

En 1986, Mme Simon a été élue présidente de la Conférence circumpolaire inuite et, en 1994, elle a été nommée première ambassadrice du Canada aux Affaires circumpolaires par l’ancien premier ministre Jean Chrétien. Ces fonctions lui ont permis de faciliter la création du Conseil de l’Arctique, un organisme réunissant huit pays qui exercent une souveraineté sur les terres et les eaux du cercle arctique : le Canada, les États-Unis, le Danemark, la Finlande, l’Islande, la Norvège, la Suède et la Russie. Elle a par la suite été ambassadrice du Canada au Danemark.

De plus, Mme Simon a été réalisatrice de télévision et, pendant deux mandats, a été présidente de l’Inuit Tapiriit Kanatami, une organisation à but non lucratif qui défend les intérêts des peuples autochtones du Canada.

Elle représente maintenant tous les Canadiens.

Mary Simon a accompli son premier geste officiel comme gouverneure générale du Canada jeudi dernier, lorsqu’elle s’est entretenue avec la reine.

Après sa cérémonie d’investiture, à titre de chef honoraire des forces armées du Canada, elle a fait l’inspection d’une garde d’honneur et déposé une gerbe de fleurs en souvenir des Canadiens morts à la guerre.

J’éprouve un optimisme prudent à l’égard de Mme Simon.

Avec son mari, elle s’est déjà installée à Rideau Hall, ce que sa prédécesseure avait refusé de faire. Son tempérament semble aussi mieux convenir à l’emploi que celui de Mme Payette.

Pendant son discours d’installation, elle a dit à la blague que son nom inuit, Nigiukudluk, signifie « vieille dame qui aime bien être la patronne ».

Cette fois, Justin Trudeau semble avoir choisi, espérons-le, une personne sage qui se met au service des autres, plutôt qu’un autre idéologue égocentrique à son image.

Qui vivra verra.

Pour le moment, je souhaite mes meilleurs vœux à Mme Simon et à sa famille, et je prie pour qu’elle exécute avec sagesse le rôle important qu’elle joue au sein de notre démocratie.[:]