Nominate someone deserving for the King Charles III Coronation Medal - Click here!

Common Sense on Firearms

[:en]The Liberals like to make big promises but too often they fail to follow through—or just plain fail. The Conservative Party has a strong record of proposing common sense legislation that makes sense to Canadians.

While the Liberals spend much of their time pandering to special interests, Conservative MP’s continue to propose ideas that all Canadians can get behind.

For example, a few weeks ago my colleague, MP Bob Zimmer, proposed Bill C-346: An Act to Amend the Firearms Act. This Bill would ensure that no Canadian gun owner is criminalized over administrative issues; like forgetting to renew their firearms license. For too long, responsible, law-abiding firearms owners in Canada have been treated like outlaws. The wasteful and ineffective long-gun registry was eliminated (as promised) by our Conservative government in 2012 and this Bill will build upon that progress.

Under the current law, firearms licenses expire after five years. If a gun owner forgets to renew their license they are guilty of breaking the law. This Bill amends the Firearms Act to eliminate the expiry of firearms licenses after five years. Under C-346 the license holder must simply update their relevant information every ten years. Gun owners who forget to do so are merely suspended from purchasing firearms or ammunition until they have updated their information: No license can be revoked nor gun owner penalized over administrative issues.

This Bill also simplifies the process for voluntarily relinquishing a gun license, removing any fear of future repercussions.

C-346 is just one example of the kind of common sense legislation Conservatives are proposing every day. I could cite many similar examples, including my own Private Members Bill: The Fairness in Charitable Gifts Act.

Conservatives understand what the Liberals do not; that Canadians want legislation that is affordable, responsible and makes sense.
[:fr]Les libéraux aiment faire de grandes promesses, mais n’arrivent souvent pas à les respecter… ou échouent complètement. Le Parti conservateur affiche un solide bilan : il propose des lois sensées, qui rejoignent les Canadiens.

Tandis que les libéraux passent la majeure partie de leur temps à se plier aux intérêts spéciaux, les députés conservateurs continuent de proposer des idées qui rallient les Canadiens.

Par exemple, il y a quelques semaines, mon collègue Bob Zimmer a proposé le projet de loi C 346 : Loi modifiant la Loi sur les armes à feu. Ce projet de loi permettrait de veiller à ce qu’aucun propriétaire d’armes à feu ne soit criminalisé pour des raisons administratives comme le fait d’oublier de renouveler son permis. Depuis trop longtemps, des propriétaires d’armes à feu responsables, qui respectent la loi, sont traités comme des hors-la-loi au Canada. Le registre des armes d’épaule, qui était inutile et inefficace, a été éliminé (tel que promis) par le gouvernement conservateur en 2012 et ce projet de loi miserait sur les progrès réalisés à cet égard.

En vertu de la loi actuelle, les permis d’armes à feu expirent après cinq ans. Si le propriétaire d’une arme à feu oublie de renouveler son permis, il enfreint la loi. Le projet de loi modifie la Loi sur les armes à feu pour éliminer l’expiration des permis après cinq ans. En vertu du projet de loi C 346, le titulaire d’un permis n’a qu’à mettre à jour ses renseignements tous les 10 ans. Les propriétaires d’armes à feu qui oublient de le faire ne pourront tout simplement pas acheter d’armes à feu ou de munitions jusqu’à ce qu’ils aient mis à jour leurs renseignements. On ne révoquera pas les permis et on ne pénalisera pas les propriétaires d’armes à feu pour des motifs administratifs.

Le projet de loi simplifie également le processus d’abandon volontaire d’un permis d’arme à feu, éliminant ainsi toute possibilité de répercussions futures.

Le projet de loi C 346 n’est qu’un exemple des mesures législatives sensées que les conservateurs proposent tous les jours. Je pourrais vous donner de nombreux autres exemples, y compris mon propre projet de loi d’initiative parlementaire : la Loi sur l’équité en matière de dons de bienfaisance.

Les conservateurs comprennent ce que les libéraux ne comprennent pas : les Canadiens veulent des lois abordables, responsables et sensées.[:]