Do you support the Conservative plan to axe the tax? Click here to let me know!

Falk applauds Government of Canada announcement regarding enhanced lifetime support for injured Veterans and their families

New monthly benefit addresses significant gap for Canada’s moderately to severely disabled Veterans and survivors

March 9, 2015 – Steinbach, MB. – Ted Falk, Member of Parliament for Provencher, today applauded a proposed new financial benefit aimed at providing financial stability to Veterans who are moderately to severely disabled. The announcement was made by the Honourable Erin O’Toole, Minister of Veterans Affairs. The Minister was joined at the announcement by Veterans’ groups, members of the Canadian Armed Forces and the Veterans Ombudsman, Guy Parent.

“The Government of Canada places the highest priority on making sure Veterans have the support and services they need, when they need them,” said MP Falk. “This proposed new initiative is evidence of the Government of Canada’s commitment to ensure that Canadian Veterans and their families are treated with care, compassion and respect.”

Currently, the Earnings Loss Benefit—upon which many moderately to severely disabled Veterans rely—is not available after the age of 65, resulting in a drop in the Veteran’s annual income. The new Retirement Income Security Benefit announced today would provide these Veterans with continued assistance in the form of a monthly income support payment beginning at age 65.

The proposed Retirement Income Security Benefit would work in concert with existing services and benefits to establish a continuum of support that spans a disabled Veteran’s entire life. It is designed for those whose ability to save for retirement was directly impacted by their service to our country. Income support would also be extended to families through continued payment of a monthly benefit to the Veteran’s survivor.

The Government of Canada also recognizes the complexity of financial benefits available for moderately to severely disabled Veterans. As part of a continued commitment to Veteran-centric care, Minister O’Toole indicated that Veterans Affairs Canada (VAC) is examining ways to combine these new and existing supports into a single monthly pension for severely injured Veterans.

Additional Quotes:

“Today, we are closing a major gap in the New Veterans Charter that was identified by the Veterans Ombudsman and others in recent years. The Retirement Income Security Benefit will ensure that Veterans who are moderately to severely disabled receive lifetime financial support beyond the age of 65. This new benefit will provide security and peace of mind to Veterans and their families as they grow older.”

The Honourable Erin O’Toole, Minister of Veterans Affairs

 

“The Retirement Income Security Benefit meets the intent of my recommendation to the House of Commons Standing Committee on Veterans Affairs on the most urgent New Veterans Charter shortcoming: after age 65 financial support. I congratulate the Minister of Veterans Affairs for his leadership on this issue and I encourage all parliamentarians to pass this new pension benefit without delay.”

Guy Parent, Canada’s Veterans Ombudsman

Quick Facts

  • The Retirement Income Security Benefit would ensure that an eligible Veteran’s total annual income is at least 70% of what he or she received in financial benefits from VAC before age 65.
  • Monthly payments would be calculated on a case-by-case basis, taking into account how much the Veteran was receiving before age 65 and other sources of income he or she may have beyond age 65.
  • It is estimated that by 2020, approximately 5,800 Veterans and survivors would qualify for the Retirement Income Security Benefit upon turning 65. An estimated 261 Veterans and survivors would receive payments by 2020.
  • Today’s announcement responds directly to concerns raised by the Veterans Ombudsman and the House of Commons’ Standing Committee on Veterans Affairs.

Associated Links

Un nouvel avantage mensuel comble une lacune importante pour les vétérans atteints d’une invalidité modérée ou grave et leurs survivants

Le 9 mars 2015 – Steinbach, MB. – Aujourd’hui, M. Ted Falk, député de Provencher, a félicité le gouvernement d’avoir présenté un nouvel avantage financier visant à offrir une stabilité financière aux vétérans atteints d’une invalidité modérée ou grave. L’honorable Erin O’Toole, ministre des Anciens Combattants, a fait l’annonce en compagnie de groupes d’anciens combattants, de membres des Forces armées canadiennes et de l’ombudsman des vétérans, M. Guy Parent.

« Le gouvernement du Canada accorde la plus haute importance à faire en sorte que les anciens combattants et leurs familles reçoivent le soutien dont ils ont besoin au moment où ils en ont besoin », a dit le député Falk. « Cette nouvelle initiative prouve que le gouvernement du Canada est déterminé à s’assurer que les anciens combattants et leurs familles sont traités avec tout le soin, la compassion et le respect qu’ils méritent. »

L’allocation pour perte de revenus, sur laquelle comptent chaque mois bon nombre de vétérans atteints d’une invalidité modérée ou grave, cesse d’être versée à l’âge de 65 ans, causant une diminution de leur revenu. La nouvelle allocation de sécurité du revenu de retraite apporterait à ces vétérans un soutien continu sous la forme de prestations de soutien du revenu mensuelles versées à compter de l’âge de 65 ans.

L’allocation de sécurité du revenu de retraite servirait de complément aux services et aux avantages actuels en offrant aux vétérans blessés un continuum de soutien durant toute leur vie. Elle a été conçue pour les vétérans dont la capacité de faire des économies pour la retraite a été compromise par leur service pour notre pays. Le soutien au revenu s’étendrait aussi aux familles sous la forme d’un paiement mensuel continu versé au survivant du vétéran.

Le gouvernement du Canada reconnaît également la complexité des avantages financiers qui sont offerts aux vétérans modérément à grièvement blessés. Dans le cadre de son engagement continu envers des soins centrés sur le vétéran, le ministre O’Toole a indiqué qu’Anciens Combattants Canada (ACC) travaille à regrouper les mesures de soutien nouvelles et existantes en une seule pension mensuelle offerte aux vétérans atteints d’une invalidité grave.

Autres citations : 

« Ce que nous proposons aujourd’hui est un pas de géant en vue de combler une lacune importante dans la Nouvelle Charte des anciens combattants, qui a été soulignée par l’ombudsman et d’autres personnes au cours des dernières années. L’allocation de sécurité du revenu de retraite assurera un soutien financier après l’âge de 65 ans aux vétérans modérément à grièvement blessés et permettra de leur offrir, ainsi qu’à leurs familles, la paix d’esprit et une stabilité financière à vie. »

L’honorable Erin O’Toole, ministre des Anciens Combattants

 

« L’allocation de sécurité du revenu de retraite respecte l’intention derrière ma recommandation au Comité permanent des anciens combattants de la Chambre des communes visant à adresser la lacune la plus pressante de la Nouvelle Charte des anciens combattants : du soutien financier additionnel après l’âge de 65 ans. Je félicite le ministre des Anciens Combattants pour son leadership sur cette question et j’encourage les membres du Parlement à adopter cette nouvelle prestation de retraite sans délai. »

Guy Parent, ombudsman des vétérans du Canada

Faits en bref

  • L’allocation de sécurité du revenu de retraite permettrait de s’assurer que le revenu annuel total d’un vétéran admissible ne sera pas inférieur à 70 % de la somme des avantages financiers qu’il ou elle recevait avant l’âge de 65 ans.
  • Le montant des paiements mensuels sera calculé au cas par cas, en prenant en considération le montant des prestations que touchait le vétéran avant 65 ans et les autres sources de revenus dont il ou elle disposera après cet âge.
  • •On estime que d’ici 2020, quelque 5 800 vétérans et survivants devraient être admissibles à l’allocation de sécurité du revenu de retraite à l’âge de 65 ans. On estime en outre qu’environ 261 vétérans et leurs survivants devraient recevoir des paiements d’ici 2020.
  • •L’annonce d’aujourd’hui répond directement aux préoccupations soulevées par l’ombudsman des vétérans et par le Comité permanent des anciens combattants (ACVA) de la Chambre des communes.

Liens connexes