Les entreprises toujours en attente

Même si le gouvernement libéral a tenté plusieurs fois de museler l’Opposition officielle, les conservateurs du Canada travaillent sans relâche pour que le gouvernement rende des comptes durant cette période difficile.

Nous nous efforçons de travailler avec le gouvernement libéral, mais cette collaboration ne nous empêche pas de remettre en question ses actions.

Le gouvernement libéral a fait beaucoup de promesses ces dernières semaines qui coûteront plus de 130 milliards de dollars, creusant encore plus le déficit, afin d’aider les personnes touchées par la pandémie de COVID-19. Même si le gouvernement commence à verser une partie de cet argent, il reste encore trop de Canadiens laissés pour compte.

Nous nous préoccupons particulièrement des entreprises locales.

Les PME emploient environ 70 % de la main-d’œuvre canadienne. Les Canadiens craignent les réductions de salaire et les mises à pied. Les entreprises, petites comme grandes, ont besoin d’aide pour rester en affaires pendant et après la pandémie.

Le gouvernement libéral a annoncé la Subvention salariale d’urgence du Canada (SSUC) qui aidera les entreprises à rester à flot. Il subventionne ainsi 75 % du salaire des employés pour les entreprises qui auraient perdu ou qui s’attendent à perdre 30 % de leur chiffre d’affaires à cause de la pandémie de COVID-19. Les entreprises seraient donc en mesure de garder leurs employés, mais cette aide ne s’est toujours pas matérialisée.

Mardi, le premier ministre a finalement annoncé que les entreprises pourront présenter leur demande de SSUC dès la semaine prochaine. Encore là, celles-ci devront attendre un autre mois avant d’obtenir les fonds.

Beaucoup d’entreprises sont fermées depuis plus d’un mois, et certaines d’entre elles ne rouvriront peut-être jamais leurs portes.

La vie et le gagne-pain des Canadiens dépendent de la manière dont le gouvernement réagit à la crise.

Les parlementaires ont dû retourner deux fois à Ottawa pour réparer les erreurs et les lacunes trouvées dans les mesures législatives concernant la Prestation canadienne d’urgence et la SSUC des libéraux. Il s’agit surtout de divergences entre les propos de Justin Trudeau et la teneur réelle des mesures. Elles sont là même si les conservateurs les avaient signalées et avaient obtenu l’assurance qu’elles seraient réglées.

Une petite entreprise au bord de la faillite ne peut pas attendre des semaines avant d’obtenir la SSUC et encore plus longtemps pour savoir si tout est parfait.

La pandémie de COVID-19 est certainement une crise en santé publique à l’échelle nationale, mais le gouvernement n’a pas carte blanche. Il n’y a aucune excuse pour court-circuiter le Parlement et les processus démocratiques. Afin que les Canadiens obtiennent l’aide dont ils ont vraiment besoin, il doit y avoir une surveillance et une reddition de comptes.

Si votre entreprise est admissible à la SSUC, vous pouvez présenter votre demande dès lundi sur Canada.ca.