Des députés conservateurs soutiennent un traitement vital de la fibrose kystique

Ottawa (Ontario) – Cinquante-neuf députés conservateurs ont envoyé une lettre ouverte à la ministre fédérale de la Santé Patty Hajdu afin d’exhorter Santé Canada à approuver Trikafta, un médicament qui peut sauver des vies.

« Pendant cette crise sanitaire mondiale, les personnes qui souffrent de fibrose kystique vivent dans la peur constante de contracter la COVID-19, ce qui, dans bien des cas, peut leur coûter la vie », a dit Ted Falk, le député de Provencher.

Au Canada, 4 300 personnes souffrent de cette maladie génétique rare, dont plusieurs résidents de Provencher. La plupart sont des enfants et de jeunes adultes. Des traitements efficaces sont disponibles dans le monde entier, mais nombre d’entre eux ne le sont pas au Canada. Trikafta est un médicament pouvant traiter 90 % des cas. Vertex, le fabriquant de Trikafta et d’autres médicaments contre la fibrose kystique, est prêt à négocier et à conclure une entente d’inscription avec l’Alliance pancanadienne pharmaceutique (APP). Pendant les négociations, il a proposé d’offrir gratuitement ses médicaments aux Canadiens et aux Canadiennes atteints de la maladie.

« J’ai récemment rencontré des électeurs atteints de fibrose kystique, et c’est une bonne nouvelle pour eux et leurs familles. Les députés conservateurs veulent que les gouvernements fédéral et provincial approuvent la distribution de ce médicament au Canada et concluent une entente d’inscription. Nous attendons la réponse de la ministre Hajdu sur l’approbation de ce médicament essentiel », a dit le député Falk.