Ted Falk presse le premier ministre Trudeau de mettre fin aux barrages illégaux

Steinbach (Manitoba) – Ted Falk, le député de Provencher, a fait la déclaration suivante aujourd’hui au sujet de l’échec du premier ministre Justin Trudeau à agir pour régler la crise des barrages illégaux :

« Depuis deux semaines, les barrages illégaux ont des répercussions négatives sur les Canadiens partout au pays. Des activistes radicaux qui s’opposent à un projet énergétique tiennent notre économie en otage, et les libéraux de Trudeau ne font rien pour mettre un terme à ces barrages.

« À cause de l’inaction des libéraux, de nombreux Canadiens ne peuvent pas aller travailler. Des petites entreprises et des agriculteurs luttent pour mettre leurs produits en marché et un nombre considérable de Canadiens perdent leur emploi.

« Tous les Canadiens ont droit à la liberté d’expression et à la liberté de manifester de manière pacifique, mais nous avons aussi la responsabilité de respecter la loi. En tant que premier ministre, Justin Trudeau a le devoir d’assurer que la primauté du droit est respectée.

« Ce projet a été approuvé par tous les paliers de gouvernement, notamment les chefs autochtones, et est soutenu par une majorité des communautés autochtones visées. En outre, les tribunaux ont statué que les barrages sont illégaux et qu’ils doivent être éliminés.

« Depuis deux semaines, et dans sa déclaration aujourd’hui, M. Trudeau tente de refiler la responsabilité de mettre fin à ces barrages illégaux à la GRC, à la Police provinciale de l’Ontario, aux provinces et aux dirigeants autochtones.

« Malheureusement, lors de sa conférence de presse aujourd’hui, M. Trudeau a doublé la mise avec son approche d’échec. Il n’a offert aucune solution et a refusé de donner des réponses sensées aux questions des journalistes sur la façon dont il va rétablir l’ordre. Il a simplement continué à se défiler.

« Le premier ministre doit faire son travail et agir sans attendre pour rétablir l’accès routier et ferroviaire aux barrages illégaux. »