Ted Falk réagit au portrait économique des libéraux

Ottawa (Ontario) – Le député de Provencher, Ted Falk, a réagi aujourd’hui au portrait économique et budgétaire du gouvernement libéral.

Hier, le ministre des Finances, Bill Morneau, a déposé le portrait économique et budgétaire à la Chambre des communes, confirmant ainsi que le gouvernement libéral enregistre un déficit de 343,2 milliards de dollars cette année. En outre, pour la première fois dans l’histoire du Canada, la dette fédérale nette dépassera le cap du billion de dollars. Le portrait montre également une perte de recettes de 71,1 milliards de dollars, une augmentation des dépenses de 236,9 milliards de dollars et une augmentation de la dette fédérale, qui représente maintenant 49,1 % du PIB.

« Ces chiffres sont pour le moins troublants », a déclaré M. Falk. « Il est tout aussi troublant de constater que le gouvernement libéral n’est pas parvenu à présenter un plan pour aider les Canadiens à retourner au travail et relancer notre économie. »

« De tous les pays du G7, le Canada est celui qui affiche le taux de chômage le plus élevé, est le seul à avoir perdu sa cote de crédit AAA et est le seul à ne pas avoir de plan de relance. Le Canada accuse du retard », a souligné M. Falk.

Les Canadiens ont éprouvé diverses difficultés en raison des restrictions associées à la COVID 19 et les conservateurs se sont employés à proposer des solutions constructives afin de répondre aux besoins des travailleurs, des familles et des petites entreprises pendant cette période. Selon M. Falk, l’accent doit maintenant être mis sur la reprise économique.

« Les conservateurs savent que la force économique du Canada réside dans son peuple. La reprise économique de notre pays repose sur le travail acharné, l’innovation et l’esprit d’entreprise des Canadiens. C’est pour cette raison que les conservateurs se battent pour que les travailleurs et les entreprises locales puissent retomber sur leurs pieds le plus rapidement possible. »

« Je continue de travailler avec mes collègues de tous les partis pour faire en sorte que les Canadiens reçoivent l’aide dont ils ont besoin, et je continue aussi de travailler avec mes collègues conservateurs pour faire pression sur le gouvernement Trudeau afin qu’il présente un plan transparent pour orienter la reprise économique au Canada. »