Le Sud-Est de la province aura droit à un centre de traitement des maladies rénales

Steinbach accueillera un nouveau centre de traitement des maladies rénales.

Selon les principaux intéressés, l’annonce, qui a été faite dans le discours du Trône de la province, la semaine dernière, pourrait changer la vie des Manitobains qui souffrent de néphropathie chronique.

La néphropathie chronique touche des dizaines de milliers de Canadiens, qui doivent subir des traitements de dialyse plusieurs fois par semaine.

Pour le moment, les Manitobains qui habitent dans le Sud-Est de la province doivent se rendre jusqu’à Winnipeg plusieurs fois par semaine pour recevoir leurs traitements, avec le lot de désagréments physiques, psychologiques et financiers que cela représente pour les patients eux mêmes, mais aussi pour la famille et les proches aidants.

Depuis quelques années, un certain nombre de personnes ont communiqué avec mon bureau pour réclamer l’implantation d’une clinique spécialisée dans les maladies du rein et la dialyse dans le Sud-Est de la province.

Bien que la santé relève des autorités provinciales, je demeure en contact avec mes homologues manitobains, ce qui me permet de leur communiquer les réflexions et les besoins des habitants de ma circonscription.

Steinbach est la seule ville du Manitoba qui n’a pas de clinique ou d’unité spécialisée dans les maladies du rein.

C’est vrai qu’elle n’est pas très loin de Winnipeg, mais Selkirk, qui est encore plus proche de la capitale, dispose de sa propre clinique d’hémodialyse. Il y en a aussi à Morden/Winkler, à Brandon, à Portage, à Hodgson, à Ashern, à Berens River, à Dauphin, à Pine Falls, à Russell, à Swan Valley, à The Pas, à Flin Flon, à Thompson et à Norway House. Il n’y a que dans le Sud-Est où les gens n’ont accès à aucun service dans le domaine de la santé rénale.

J’ai écrit aux ministres provinciaux de la Santé afin de faire valoir les besoins des habitants de Provencher qui souffrent de néphropathie chronique.

Steinbach arrive au troisième rang provincial pour le rythme de croissance, et même si sa population ne compte qu’environ 16 000 habitants, elle dessert approximativement 55 000 Manitobains.

Qui plus est, les deux seules villes du Manitoba qui ont un rythme de croissance supérieur à celui de Steinbach, Niverville et Ste. Anne, sont elles aussi desservies par Steinbach.

Bref, l’arrivée d’un centre de traitement des maladies rénales à Steinbach tombe sous le sens, tout simplement.

Il s’agit d’une grande avancée pour les habitants du Sud-Est, et je remercie tous ceux et celles qui ont rendu cette réalisation possible.

Alors que le pays se débat encore avec la pandémie de COVID 19, il s’agit aussi d’une bonne façon de nous rappeler qu’il ne faut pas oublier les autres problèmes de santé (souvent criants) des Canadiens.

Tout le monde gagne quand les Canadiens ont accès à des soins de santé de qualité. Il s’agit donc d’une excellente nouvelle pour le Sud-Est du Manitoba, et je suis persuadé que tout le monde s’en réjouit!