Le député Ted Falk appuie un projet de loi visant à priver les États adverses d’aide étrangère

Steinbach (Manitoba) – Ted Falk, le député de Provencher, a appuyé un projet de loi visant à empêcher les États adverses d’utiliser l’argent des contribuables canadiens.

Déposé par le député conservateur Garnett Genuis, le projet de loi C-287 ajoute à la Loi sur la responsabilité en matière d’aide au développement officielle une disposition exigeant que l’aide fournie par le Canada soit compatible avec les efforts de celui-ci pour promouvoir la paix et la sécurité internationales.

« Le programme d’aide étrangère du Canada est d’une importance capitale pour venir en aide aux personnes vulnérables dans le monde entier, a déclaré le député Falk. Nous devons nous assurer que l’argent des contribuables canadiens investi dans l’aide au développement international est utilisé d’une manière conforme aux valeurs canadiennes. »

L’un des principaux objectifs du projet de loi consiste à empêcher que l’aide fournie par le Canada profite à des États qui cherchent à étendre leur influence, à miner la démocratie ou à porter atteinte à la liberté et à la souveraineté de pays en développement.

« Il y a malheureusement eu des cas – comme le financement que le gouvernement libéral a accordé à la Banque asiatique d’investissement pour les infrastructures dirigée par la Chine – où l’argent des contribuables a permis à un État d’étendre son influence et d’exporter son modèle de régime autoritaire, a affirmé le député Falk. Cela doit cesser. »

Le député Falk espère que tous les partis appuieront le projet de loi lorsque celui-ci sera débattu.