Protéger les fermes et le bétail

Les agriculteurs canadiens cultivent et élèvent des aliments de qualité pour nous tous, mais certains d’entre eux ont vu la santé de leurs animaux et l’approvisionnement alimentaire du Canada mis en péril par des groupes militants.

C’est pourquoi j’ai appuyé le projet de loi C 205, Loi modifiant la Loi sur la santé des animaux, projet de loi d’initiative parlementaire présenté par mon collègue conservateur, le député John Barlow.

Le projet de loi C 205 impose des sanctions sévères aux groupes et aux individus qui pénètrent dans les exploitations agricoles.

De plus en plus d’individus et de groupes militants font intrusion dans des fermes et des centres de transformation des aliments. De tels agissements supposent d’énormes risques de biosécurité pour les animaux et les personnes qui travaillent avec eux.

Même la ministre libérale de l’Agriculture s’est prononcée sur les « gestes inacceptables » des groupes « extrémistes » qui protestent dans les fermes laitières, mais son gouvernement n’a pris aucune mesure pour remédier à la situation.

Avec ce projet de loi, les conservateurs passent à l’action. Le projet de loi C 205 contribuera à protéger la biosécurité dans les exploitations agricoles en modifiant la Loi sur la santé des animaux pour faire de l’intrusion, sans autorisation ni excuse légitime, dans un lieu où des animaux sont gardés, une infraction grave si un tel geste risque d’entraîner l’exposition des animaux à une maladie ou à une substance toxique.

La loi prévoit actuellement le contrôle des maladies et des substances toxiques qui peuvent affecter les animaux ou qui peuvent être transmises par les animaux aux personnes. Toutefois, la loi ne s’applique qu’au propriétaire des animaux. Actuellement, il n’y a rien qui concerne les intrus, ce que le présent projet de loi vise à changer.

Il est essentiel de protéger l’approvisionnement alimentaire du Canada. Des virus, comme la peste porcine africaine, constituent une menace très réelle pour l’agriculture canadienne et notre approvisionnement alimentaire, avec le potentiel de décimer les troupeaux de bétail et de dévaster les agriculteurs.

Sur le marché mondial actuel, il est essentiel de protéger l’intégrité de la chaîne d’approvisionnement du Canada et de veiller à ce que nos aliments restent sûrs pour la consommation et la vente. Le renforcement des mesures de biosécurité pour les intrus est un objectif que soutiennent les agriculteurs, les éleveurs, les transformateurs de produits alimentaires, les associations agricoles et les organisations de producteurs.

Je suis fier de soutenir le projet de loi C 205 et j’invite le gouvernement libéral à faire de même.