Questions à l’intention de Justin Trudeau

Plus tôt cette semaine, j’ai eu l’occasion de questionner le gouvernement libéral lors de la réunion du Comité spécial sur la COVID 19.

Voici quelques unes des questions que j’avais pour Justin Trudeau et auxquelles le leader du gouvernement à la Chambre a été incapable de répondre.

« En 2015, alors qu’il était dans l’opposition, Justin Trudeau a déclaré ceci : « Pour que le Parlement fonctionne de façon optimale, les députés doivent avoir la liberté de faire ce pour quoi ils ont été élus : représenter les électrices et les électeurs de leur circonscription [au Parlement] et tenir le gouvernement responsable de ses actes ». Le premier ministre peut il expliquer aux Canadiens comment le fait de fermer le Parlement pendant des mois entraînera une plus grande transparence? »

« Si le premier ministre croit que « le Parlement fonctionne de façon optimale » quand les députés peuvent tenir le gouvernement responsable de ses actes, pourquoi s’est il allié avec le NPD pour se soustraire à la responsabilité parlementaire? »

« Si le premier ministre croit effectivement que, comme il l’a indiqué dans sa plateforme électorale de 2015, le gouvernement devrait « être [ouvert] par défaut », qu’a t il accordé aux néo démocrates pour qu’ils acceptent d’empêcher la tenue de séances parlementaires en bonne et due forme? »

« Le premier ministre croit il que la COVID 19 le dispense de rendre des comptes au Parlement de façon régulière? »

« Dans la négative, pourquoi a t il proposé de suspendre le Parlement? »

« Le premier ministre ne semble avoir aucun respect pour le système parlementaire canadien. Faut il s’en étonner de la part de quelqu’un qui a déclaré son admiration pour la dictature chinoise? Et puisqu’on parle d’être au dessus des règles, est il vrai que le premier ministre a été trouvé coupable (à deux reprises) d’avoir transgressé les lois fédérales en matière d’éthique? »

J’ai également demandé s’il était vrai qu’aucun autre premier ministre en exercice n’avait été reconnu coupable d’avoir enfreint les lois en matière d’éthique.

M. Trudeau avait promis de faire les choses différemment. Il aura au moins tenu cette promesse là.

« En cette période de COVID 19, le premier ministre Trudeau a dit : « Rentrez chez vous et restez chez vous. C’est ce qu’on doit tous faire. Et on va s’assurer que ça se produise. » A t il vraiment dit cela? »

« Le premier ministre n’a t il pas bafoué non seulement les règlements provinciaux, mais ses propres directives lorsqu’il a franchi une frontière provinciale pour aller passer une fin de semaine à son chalet au Québec? »

« Pendant des mois, le premier ministre Trudeau a dit qu’il fallait respecter les consignes des experts en santé publique et éviter les grands rassemblements. Les Canadiens ont obéi. Ils n’ont pas visité leurs proches sur le point de mourir. Ils n’ont pas assisté à des funérailles. Ils ne sont pas allés à l’église. Et voilà que le premier ministre Trudeau décide qu’il peut faire fi de ses propres directives et participer à un rassemblement de masse en compagnie de plus de 7 000 jeunes à Ottawa. Le premier ministre peut il expliquer pourquoi, là encore, les règles ne s’appliquent pas à lui? »

Tout ce que le ministre a fourni comme réponses, c’est un ramassis de déclarations toutes faites et de phrases qui ne veulent absolument rien dire.

Ses réponses confirment que le gouvernement ne peut pas répondre franchement aux questions parce que cela incriminerait son chef. Ce n’est pas étonnant que les libéraux ne veuillent pas que le Parlement siège. Ils sont incapables d’expliquer le mépris total qu’affiche Justin Trudeau envers les règles.

Quand le premier ministre et son équipe cesseront ils de croire qu’ils sont au dessus de la loi?

Tant que le Parlement ne siégera pas, ce n’est pas près de se produire.