Déclaration sur le projet de loi libéral sur les armes à feu

Steinbach (Manitoba) – Ted Falk, député de Provencher, a répondu aujourd’hui à la présentation du projet de loi C-21 du gouvernement libéral sur les armes à feu :

« Aujourd’hui, le gouvernement libéral a déposé un projet de loi visant à mettre en place un programme de rachat des armes à feu qu’il avait interdites en mai dernier quand il a interdit l’utilisation, la vente et l’importation de plus de 1 500 marques et modèles d’armes à feu achetées légalement.

« La réalité, c’est que la grande majorité des crimes commis avec des armes à feu sont commis avec des armes à feu obtenues illégalement. Retirer les armes à feu des citoyens honnêtes ne résout pas le vrai problème : arrêter les criminels dangereux et les gangs qui obtiennent des armes illégalement.

« Il y a quelques semaines seulement, les libéraux ont voté contre et ont rejeté le projet de loi C-238, projet de loi des conservateurs qui aurait imposé des peines plus sévères aux criminels qui font de la contrebande ou qui sont trouvés en possession d’armes à feu illégales. Cette mesure législative pleine de bon sens visait à s’attaquer aux causes réelles de la violence armée, au lieu de cibler les Canadiens honnêtes et les détaillants d’armes à feu. Si les libéraux voulaient montrer qu’ils sont sérieux en matière de violence armée, ils auraient dû appuyer le projet de loi C-238.

« Je parle régulièrement avec les propriétaires d’armes à feu de ma région. Ces personnes sont conscientes de l’importance d’une politique bien conçue en matière d’armes à feu. Ils comprennent leurs responsabilités en tant que propriétaires d’armes à feu. Ils respectent les règles en vigueur. Mais ils ne comprennent pas pourquoi le gouvernement libéral continue de les cibler, sachant pertinemment que le problème est celui des criminels et des gangs.

« Comme ces honnêtes citoyens, les conservateurs sont en faveur de politiques sensées en matière d’armes à feu qui empêchent les criminels dangereux de se procurer des armes. De même, nous nous opposons aux mesures qui ciblent les propriétaires d’armes à feu respectueux de la loi tout en ne nous attaquant pas à la violence criminelle par arme à feu.

« J’invite les libéraux à changer de cap et à présenter plutôt une loi, comme le projet de loi C 238, qui s’attaquerait aux véritables sources de la violence armée. »