Déclaration au sujet du budget de 2021 du gouvernement libéral

Ottawa (Ontario) – Le député de Provencher, Ted Falk, a fait la déclaration suivante après la présentation du budget de 2021 du gouvernement libéral :

« Les familles canadiennes essaient tant bien que mal de se remettre d’une année difficile, mais elles ne trouveront pas grand-chose pour s’encourager dans le budget de 2021.

« Les chômeurs et les travailleurs dont le salaire ou les heures de travail ont diminué auraient mérité qu’on leur propose un plan de relance économique, mais ils resteront sur leur faim. Quant aux familles qui espéraient un allégement de leur fardeau fiscal, elles risquent au contraire de devoir payer plus d’impôts et de taxes, puisque les libéraux ont ajouté des milliards à la dette nationale.

« En 2020 2021, les libéraux ont accablé les Canadiens d’un déficit de 354 milliards de dollars, ce qui représente 16,1 % du PIB. « Dépensons sans compter », voilà ce qui semble être la nouvelle devise budgétaire des libéraux. Le problème, c’est que, ce faisant, ils alourdissent la dette du pays et que le seul moyen de rembourser la dette, c’est d’augmenter les impôts. Il est révolu le temps où ils faisaient à tout le moins mine de vouloir renouer avec l’équilibre budgétaire.

« Au lieu de donner aux Canadiens les moyens de prendre les décisions qui conviennent le mieux à leur famille en laissant davantage d’argent dans leurs poches, les libéraux continuent d’engraisser la machine gouvernementale à coups de milliards. Les garderies en sont l’exemple parfait, puisque les libéraux proposent encore une fois d’imposer à tous la même solution universelle, sans égard à la situation de chacun. Ce sont les parents, et non les bureaucrates, qui savent le mieux ce qui convient à leur famille et qui devraient avoir les moyens de prendre les décisions les mieux adaptées à leur situation et à leurs besoins.

« Même si je me réjouis que de l’argent ait été annoncé pour les infrastructures municipales prioritaires, les sommes en question sont loin d’être acquises, car nous savons à quel point les libéraux se sont souvent fait prier, depuis qu’ils ont été élus, avant de débloquer les sommes destinées aux infrastructures. Les municipalités doivent avoir la garantie qu’elles obtiendront l’argent qui leur a été promis si elles veulent mettre en branle les projets importants dont elles ont besoin.

« Le budget de 2021 contient certaines mesures pour les aînés, mais les sommes annoncées sont loin de celles que réclamait l’opposition. Les libéraux pourront compter sur moi pour les talonner et exiger qu’ils tiennent leurs engagements.

« Les libéraux ont par ailleurs négligé de hausser les transferts aux provinces dans le domaine de la santé, ce qui prouve bien que le premier ministre Trudeau n’est pas à l’écoute. Les partis de l’opposition étaient pourtant unanimes, et les provinces avaient clairement dit qu’elles avaient besoin d’aide pour bien protéger la santé des Canadiens.

« Il aura fallu deux bonnes années pour que les libéraux se décident à présenter un budget. Même si je suis content qu’ils se soient enfin acquittés de cette tâche pourtant élémentaire, il s’agit quand même d’une déception, vu le temps qu’ils y ont mis. »