Quel est le plan?

Maintenant que nous commençons à constater une diminution du nombre de nouveaux cas de COVID 19, la question la plus importante dans l’esprit de nombreux Canadiens est la suivante : quand la vie pourra-t-elle revenir à la normale?

Quel est le plan?

Il est vrai que le gouvernement a dépensé des milliards de dollars, a fermé les frontières, a considérablement restreint les libertés et a passé de nombreuses heures à la télévision pour tenter de freiner la propagation de la COVID-19, mais il ne faut pas confondre ces mesures avec un plan. Il s’agit là de mesures d’urgence.

Partout dans le monde, des pays ont été pris de court à divers degrés, mais en janvier dernier, les services de sécurité nationale du Canada avaient sonné l’alarme au sujet de la COVID-19. Où était le plan du gouvernement à ce moment?

Tous les jours, on demande à Justin Trudeau quel est son plan. Certains jours, il dit qu’il faudra des semaines pour revenir à la normale, mais parfois, il dit des mois, voire des années…

Et bien, quand est-il vraiment?

De plus, qu’il s’agisse de semaines, de mois ou d’années, il ne s’agit que de périodes de temps.

Et une période n’est pas un plan.

Pour que ce soit un plan, le gouvernement doit expliquer ce qu’il va faire.

Quels critères seront utilisés pour déterminer si l’on peut lever les restrictions en toute sécurité?

Que faut-il faire pour remettre notre pays sur pied tout en assurant la protection des membres les plus vulnérables de notre société?

Justin Trudeau doit expliquer aux Canadiens ce que son gouvernement et lui-même ont l’intention de faire. Jusqu’à présent, il a contourné ces questions.

Le gouvernement doit mettre en place des règles et des processus clairs pour assurer une transition rapide et sans heurts vers la normale.

Les conservateurs canadiens sont prêts à travailler avec le gouvernement pour aider à établir un tel plan, mais le gouvernement doit être prêt à écouter et à collaborer.