Do you support the Conservative plan to axe the tax? Click here to let me know!

Funding for Alzheimer’s and Autism

Millions of Canadians will suffer from neurological illnesses during their lives, impacting their families and their communities. Neurological illnesses are costly to patients, their families and care givers, communities and the healthcare system.

Directly or indirectly, there’s hardly a Canadian who does not know someone affected by neurological illness.

To address this issue, our Government is using innovative new public-private partnerships to stretch dollars being used to improve the neurological and mental health of Canadians.

This is why Prime Minister Stephen Harper recently announced that our Government will be supporting five new research projects in the areas of Alzheimer prevention and Autism under its Canada Brain Research Fund.  He also announced additional federal funding towards the Azrieli Neurodevelopmental Research Program, a key component of the Fund. The federal government will spend more than $9 million supporting these research projects to study autism and Alzheimer’s disease.

The research projects aim to discover new treatment and prevention strategies to address Autism Spectrum Disorders, Fragile X syndrome, and Alzheimer disease and related disorders.

This investment is part of our government’s commitment to provide up to $100 million over six years, from 2011-’17, to support research in neuroscience.

Prime Minister Harper was joined at the announcement by members of the Brain Canada Foundation, the Azrieli Foundation and the Chagnon Family, who are partnering in these initiatives through the public-private partnership funding model.

The Canada Brain Research Fund was launched in 2011 between the Federal Government and the Brain Canada Foundation as a unique new funding partnership to support neuroscience research, resulting in one of the largest single public-private investments in health research in Canadian history.

This public-private partnership funding model is allowing the Government of Canada and non-governmental organizations involved in neuroscience research to improve the neurological and mental health of Canadians.

 Des millions de Canadiens souffriront, à un moment ou l’autre de leur vie, d’une maladie neurologique. Mais les maladies neurologiques ne touchent pas seulement les patients : elles ont aussi de graves répercussions pour les familles et les communautés, et elles sont coûteuses pour le système de soins de santé. Les Canadiens connaissent tous, de près ou de loin, une personne aux prises avec une maladie neurologique.

C’est pour cette raison que, dans le but de maximiser les effets des fonds consacrés à l’amélioration de la santé mentale et neurologique des Canadiens, notre gouvernement fait appel à des partenariats public‑privé novateurs.

Le premier ministre, Stephen Harper, a ainsi annoncé récemment que notre gouvernement soutiendra cinq nouveaux projets de recherche sur la prévention de la maladie d’Alzheimer et sur l’autisme, dans le cadre du Fonds canadien de recherche sur le cerveau. Il a aussi annoncé un financement fédéral supplémentaire destiné au programme de recherche en neurodéveloppement Azrieli, élément clé du Fonds. Au total, le gouvernement fédéral accordera plus de 9 millions de dollars aux projets de recherche en question.

Les projets de recherche visent à découvrir de nouvelles stratégies de traitement et de prévention des troubles du spectre de l’autisme, du syndrome de l’X fragile, de la maladie d’Alzheimer et des troubles connexes.

Cet investissement fait suite à l’engagement de notre gouvernement de consacrer jusqu’à 100 millions de dollars sur six ans, soit de 2011 à 2017, à la recherche sur les neurosciences.

Le premier ministre Harper a fait son annonce en compagnie de membres de la Fondation Neuro Canada, de la Fondation Azrieli et de la famille Chagnon, qui mènent conjointement ces initiatives dans le cadre d’un partenariat public-privé.

Le Fonds canadien de recherche sur le cerveau a été lancé en 2011 par le gouvernement fédéral et la Fondation Neuro Canada pour établir un nouveau partenariat de financement unique en son genre afin de soutenir la recherche en neurosciences, ce qui a donné lieu à l’un des plus grands investissements public‑privé ponctuels dans la recherche sur la santé de l’histoire canadienne.

Ce modèle de financement avec partenariat public‑privé permet au gouvernement du Canada et aux organisations non gouvernementales qui font de la recherche en neurosciences d’étendre les ressources qui servent à améliorer la santé neurologique et mentale des Canadiens.

J’aimerais savoir ce que vous pensez des dossiers importants comme celui‑ci. Vous pouvez appeler mon bureau au 204‑326‑9889 ou, sans frais, au 1‑866‑333‑1933. Vous pouvez aussi m’écrire au 8‑227, Main Street, Steinbach (Manitoba) R5G 1Y7, m’envoyer un courriel à ted.falk.c1@parl.gc.ca ou visiter mon site Web à www.tedfalk.ca.