Do you support the Conservative plan to axe the tax? Click here to let me know!

Government Failing Canadians

[:en]It’s been eleven months since we first heard of the spread of the coronavirus.

Rather than take proactive steps, the Liberal government ignored early warnings and failed to plan ahead.

As a result, Canadians have endured eight months of restrictions, fear and uncertainty.

My Conservative colleague Michelle Rempel summed it up well in her recent piece for the National Post.

“More than 11,000 Canadians have died, hundreds of billions of dollars have been added to the national debt, millions have lost their jobs and businesses, civil liberties are being infringed upon, children have lost months of schooling, families have separated from one another and a national mental health crisis is emerging, [abuse and addictions are also on the rise] all due to COVID-19 lockdown measures—designed to be temporary and buy time to develop better solutions — becoming a permanent and repetitive course of action.”

Ten months in and there is still conflicting information about such basic information as how many people have actually had COVID-19 in Canada. With no system in place to accurately compile this information we have no way of judging if the measures that are being taken to stop the spread are even effective—judging by the recent rise in reported cases (despite increased restrictions), it would appear they are not.

In recent days, many people have contacted my office to raise concerns and express their frustration with the provincial restrictions. While I am always happy to hear the thoughts of constituents, and while I share many of those concerns, I would encourage people to reach out and discuss these matters with their MLA.

As mandated by Canada’s Constitution, the responsibility for healthcare falls under the jurisdiction of the provinces.

Mask mandates, school and business closures, and restrictions on gatherings have been put in place by the provincial government. It is the provinces, not the federal government that have enacted states of emergency.

I believe our MLA’s have the best interests of Manitobans at heart and will be happy to take your calls and explain the actions taken by their government.

The federal Liberal Government is responsible for the closure of the Canada- US border and the majority of the financial benefit programs.

As your federal representative, I am keeping my focus on Justin Trudeau.

Rather than throw out more numbers and talk about cancelling Christmas, Justin Trudeau must show leadership and present Canadians with a real plan. Encouraging the Premiers to shut down the entire country is simply not an option, nor a solution.

Canada’s Conservatives have offered tangible policy and practical ideas that could help us get life back to normal, while still protecting the health of Canadians.

For example, deploy widespread access to rapid, non-invasive (antigen) testing for all Canadians. This alone could allow people to safely go to work, school, travel and families to be reunited.

For those who want it, explain to Canadians how, when, and where they will be able to get a vaccine when it becomes available, should they so choose.

Canadians are being asked to make major sacrifices, and governments of all levels must, empirically, justify those asks.

It’s time for a plan and a path forward. There’s too much at stake for anything less.[:fr]Cela fait maintenant 11 mois que nous avons entendu parler pour la première fois de la propagation du nouveau coronavirus.

Plutôt que de prendre des mesures pour nous en protéger, le gouvernement libéral n’a pas prêté attention aux premiers avertissements ni préparé de plan d’action.

En conséquence, pendant huit mois, les Canadiens ont dû endurer des restrictions et vivre dans la peur et l’incertitude.

Ma collègue conservatrice Michelle Rempel a bien résumé la situation dans son récent article publié dans le National Post.

« Plus de 11 000 Canadiens sont morts, la dette nationale s’est alourdie de centaines de milliards de dollars, des millions de personnes ont perdu leur emploi ou leur entreprise, les libertés civiles sont bafouées, les enfants ont plusieurs mois de retard dans leur apprentissage scolaire, les familles sont morcelées et nous voyons poindre le début d’une crise de santé mentale nationale (la maltraitance et la toxicomanie sont aussi à la hausse), tout cela à cause des mesures de confinement prises pour lutter contre la pandémie de COVID-19 — des mesures qui devaient être temporaires et nous donner le temps de trouver de meilleures solutions, mais qui sont devenues un plan d’action itératif et permanent. » [TRADUCTION]

Dix mois se sont écoulés, mais nous continuons de recevoir des messages contradictoires sur des informations de base comme le nombre réel de personnes qui ont eu la COVID-19 au Canada. Faute d’un système qui compile ces informations avec exactitude, nous n’avons aucun moyen de déterminer si les mesures prises pour empêcher la propagation du virus sont efficaces — à en croire la récente hausse de cas signalés (en dépit du resserrement des restrictions), ce ne semble pas être le cas.

Ces derniers jours, beaucoup de personnes ont communiqué avec mon bureau pour exprimer leurs préoccupations et leur frustration à propos des restrictions provinciales imposées. Même si j’aime que les citoyens me disent ce qu’ils pensent et que je partage bon nombre de leurs préoccupations, j’encourage les gens à communiquer avec leur député provincial pour discuter de ces questions.

En effet, selon la Constitution du Canada, les soins de santé sont du ressort des provinces.

Le port obligatoire du masque, les règles sur la fermeture des écoles et des entreprises et la restriction du nombre de personnes qui peuvent se rassembler sont tous des mesures provinciales. Ce sont les provinces, et non le gouvernement fédéral, qui ont déclaré l’état d’urgence sur leur territoire.

Je crois que les députés provinciaux ont les intérêts des Manitobains à cœur, et je serai heureux de recevoir vos appels et de vous expliquer les actions de leur gouvernement.

De son côté, le gouvernement fédéral libéral est responsable de la fermeture de la frontière canado américaine et de la majorité des programmes d’aide financière.

En ma qualité de représentant du gouvernement fédéral, je me concentre sur ce que fait Justin Trudeau.

Plutôt que d’annoncer encore plus de chiffres ou de parler de tirer un trait sur les fêtes de Noël, Justin Trudeau doit faire preuve de leadership et présenter aux Canadiens un plan digne de ce nom. Encourager les premiers ministres à immobiliser tout le pays n’est pas un choix valable; ce n’est pas la solution.

Les conservateurs du Canada ont proposé des politiques concrètes et des idées pratiques pour aider le pays à revenir à la normale tout en protégeant la santé des Canadiens.

Par exemple, nous avons proposé que tout le pays adopte des tests antigéniques rapides pour dépister la COVID-19. C’est une mesure toute simple qui permettrait aux Canadiens de retourner au travail ou à l’école, de voyager et de revoir les membres de leur famille sans danger.

Nous croyons aussi qu’il faut expliquer aux Canadiens à quel moment, à quel endroit et de quelle façon ceux qui le désirent pourront se faire vacciner.

Les Canadiens ont dû faire des sacrifices douloureux, et il est important que tous les gouvernements fournissent des données empiriques pour justifier ce qu’ils exigent de la population.

Il est temps de dresser un plan et de définir la voie à suivre. Nous avons trop à perdre autrement.[:]