Do you support the Conservative plan to axe the tax? Click here to let me know!

Justin Trudeau’s War on Family Businesses

[:en]The House of Commons has adjourned for summer, but Prime Minister Justin Trudeau continues to show his contempt for Parliament—and by extension, hardworking, taxpaying Canadians.

Two weeks ago, I wrote about some of the common-sense legislation Canada’s Conservatives were able to pass in the last sitting of Parliament, including Bill C-208—a bill that creates tax fairness for farmers and small business owners.

The Bill has passed both Houses of Parliament and received Royal assent. It is now the law in Canada.

Despite this fact, Justin Trudeau’s Liberal government is, once again, defying the will of Parliament by refusing to implement Bill C-208.

Many small businesses in Canada are family owned and operated. Prior to C-208, the sale of a farm, fishing operation or small business to a third party was treated as a capital gain—against which one could use a portion of their lifetime capital gains exemption—but selling your farm or business to your children was considered a dividend, and taxed at a much higher rate. This bill ensures that farmers and small business owners receive the same tax treatment when selling their operation to a family member as when selling to a third party.

This doesn’t just affect business owners. Nearly 70% of Canadians are employed by small businesses. They are the backbone of our economy. When small businesses succeed, Canada succeeds. When small businesses are allowed to thrive, Canadians thrive, reaping the benefits of that success.

Unfortunately, Justin Trudeau doesn’t get this. This is obvious from how he continues to go after small businesses and their employees.

Time and again, Justin Trudeau has shown his contempt for small businesses and farmers. He has called them “tax cheats”. He has gone after their employees, going so far as trying to tax small employee discounts—the last thing a single mom, working the night shift in a restaurant to provide for her family, should have to worry about is Justin Trudeau trying to tax the discounted meal she receives. Throughout the past year and a half, he has allowed his billionaire friends to grow exponentially richer, profiting off COVID-19, while too many small businesses have been forced to close their doors.

Likewise, time and again, Justin Trudeau has shown his contempt for the will of Parliament. Bill C-208 received majority support in the House of Commons and in the Senate. It was supported by MPs in all parties – including even a few Liberals. Yet the Trudeau government is simply choosing not to implement it.

The people’s elected representatives have spoken. Canadian farmers and small business owners should have tax fairness, today. Whether Justin Trudeau likes it or not, Bill C-208 is now the law and, as Prime Minister, he must ensure it is implemented, immediately.

Sadly, Justin Trudeau is too busy running for re-election to care about the plight of farmers, fishers, small businesses, and their employees.

Canada’s Conservatives understand the kitchen table issues faced by ordinary Canadian families.

We’re listening to farmers and small business owners. That’s why we’ll continue to propose and pass realistic, common-sense legislation.

Justin Trudeau will continue to focus on himself and his billionaire friends. I’ll continue to stand up for Canadian families.[:fr]La Chambre des communes est levée pour l’été, mais le premier ministre Justin Trudeau continue de mépriser le Parlement et, par la même occasion, tous les Canadiens qui travaillent fort et paient des impôts.

Il y a deux semaines, je lui ai écrit au sujet des mesures législatives que les conservateurs du Canada ont réussi à faire adopter lors de la dernière séance du Parlement, comme le projet de loi C-208 — un projet de loi qui crée une équité fiscale pour les agriculteurs et les propriétaires de petites entreprises.

Le projet de loi a été adopté par les deux chambres du Parlement et a reçu la sanction royale. Il a maintenant force de loi au Canada.

Malgré ce fait, le gouvernement libéral de Justin Trudeau défie, encore une fois, la volonté du Parlement en refusant de mettre en œuvre le projet de loi C-208.

De nombreuses petites entreprises au Canada sont détenues et exploitées par des familles. Avant le projet de loi C-208, la vente d’une ferme, d’une exploitation de pêche ou d’une petite entreprise à un tiers était traitée comme un gain en capital contre lequel on pouvait utiliser une partie de l’exonération cumulative des gains en capital, mais la vente de votre ferme ou de votre entreprise à vos enfants était considérée comme un dividende, et imposée à un taux beaucoup plus élevé. Ce projet de loi garantit que les agriculteurs et les propriétaires de petites entreprises bénéficient du même traitement fiscal lorsqu’ils vendent leur exploitation à un membre de leur famille que lorsqu’ils la vendent à un tiers.

Cela ne touche pas seulement les propriétaires d’entreprises. Près de 70 % des Canadiens sont employés par des petites entreprises. Elles constituent l’épine dorsale de notre économie. Lorsque les petites entreprises réussissent, le Canada réussit. Lorsque les petites entreprises peuvent prospérer, les Canadiens prospèrent et récoltent les fruits de cette réussite.

Malheureusement, Justin Trudeau ne comprend pas cela. On le voit bien à la façon dont il continue de s’en prendre aux petites entreprises et à leurs employés.

À maintes reprises, Justin Trudeau a montré son mépris pour les petites entreprises et les agriculteurs. Il les a traités de « fraudeurs ». Il s’en est pris à leurs employés, allant jusqu’à essayer de taxer les petits rabais accordés aux employés – la dernière chose dont une mère célibataire, qui travaille de nuit dans un restaurant pour subvenir aux besoins de sa famille, devrait avoir à s’inquiéter, c’est que Justin Trudeau essaie de taxer le repas à prix réduit qu’elle reçoit. Au cours de la dernière année et demie, il a permis à ses amis milliardaires de s’enrichir de façon exponentielle, en profitant de la COVID-19, alors que trop de petites entreprises ont été forcées de fermer leurs portes.

En outre, Justin Trudeau a montré son mépris pour la volonté du Parlement chaque fois qu’il en a eu l’occasion. Le projet de loi C-208 a reçu un soutien majoritaire à la Chambre des communes et au Sénat. Il a été soutenu par des députés de tous les partis — y compris même par quelques libéraux. Pourtant, le gouvernement Trudeau a tout simplement choisi de ne pas le mettre en œuvre.

Les représentants élus du peuple ont parlé. Les agriculteurs canadiens et les propriétaires de petites entreprises devraient bénéficier de l’équité fiscale, dès aujourd’hui.
Que Justin Trudeau le veuille ou non, le projet de loi C-208 a maintenant force de loi et, en tant que premier ministre, il doit veiller à ce qu’il soit mis en œuvre immédiatement.

Malheureusement, Justin Trudeau est trop occupé à se faire réélire pour se soucier de la situation critique des agriculteurs, des pêcheurs, des petites entreprises et de leurs employés.

Les conservateurs du Canada comprennent les problèmes auxquels sont confrontées les familles canadiennes.

Nous sommes à l’écoute des agriculteurs et des propriétaires de petites entreprises. C’est pourquoi nous continuerons à proposer à faire adopter des projets de loi réalistes et pleins de bon sens.

Justin Trudeau peut continuer de se concentrer sur sa personne et ses amis milliardaires s’il le souhaite. Pour ma part, je défendrai toujours les familles canadiennes.[:]