Do you support the Conservative plan to axe the tax? Click here to let me know!

Lifestyles of the Rich and Famous

[:fr]Cette semaine, nous avons appris que Mary Dawson, la commissaire fédérale aux conflits d’intérêts et à l’éthique, avait ouvert une enquête sur les vacances somptueuses du premier ministre Justin Trudeau sur une île privée dans les Bahamas.

Le fait que le premier ministre ait pris des vacances pendant la relâche hivernale n’est pas problématique. Toutefois, deux éléments intéressent sans contredit la commissaire et les Canadiens : les circonstances entourant son voyage et qui en a défrayé le coût.

La semaine dernière, plusieurs médias ont révélé que le premier ministre est parti en vacances avec un député libéral et son époux, ainsi qu’avec la présidente du Parti libéral et son époux, sur l’île privée des Bahamas appartenant à l’Aga Khan. Cela n’aurait peut-être pas posé problème n’eût été du fait que M. Trudeau a accepté d’être transporté gratuitement jusqu’à l’île à bord de l’hélicoptère privé de l’Aga Khan et du fait que la fondation de l’Aga Khan fait du lobbying auprès du gouvernement fédéral et reçoit des millions de dollars en financement de ce dernier.

Pour tous les observateurs, il s’agit de toute évidence d’un conflit d’intérêts. Il est tout simplement inadmissible que le premier ministre accepte des vacances gratuites de la part du dirigeant d’une organisation recevant du financement du gouvernement canadien. Justin Trudeau semble incapable de saisir ce simple concept, ce qui peut nous amener à mettre son jugement en doute. Il lui suffisait de dire non, mais il ne l’a pas fait.

Il est également possible qu’il ait reconnu qu’il s’agissait d’un conflit d’intérêts, mais qu’il ait tout simplement estimé que les lois ne s’appliquaient qu’aux autres.
Peu importe la raison, son bureau a travaillé avec diligence pour ne pas divulguer d’information sur ses allées et venues pendant le temps des Fêtes.

Justin Trudeau a peut-être profité d’une agréable pause pendant le temps des Fêtes, mais les Canadiens ont eux aussi besoin d’une pause. Pendant que le premier ministre profite de son train de vie somptueux, les Canadiens ont de plus en plus de mal à payer leurs factures et à économiser pour la retraite. Ils entrevoient un avenir où la croissance des salaires stagnera et où les impôts augmenteront.

Il est temps que Justin Trudeau commence à faire passer les intérêts des Canadiens avant les siens. C’est ce que font les bons leaders.

[:en]We learned this week that Mary Dawson, the federal Conflict of Interest and Ethics Commissioner, has launched an investigation into Prime Minister Justin Trudeau’s lavish holiday on a private island in the Bahamas.

The fact that the Prime Minister took a winter vacation is not the issue. However, the circumstances surrounding his trip and who paid for it, certainly is of interest to the Commissioner and to Canadians across the country.

Several media outlets revealed last week that the Prime Minister vacationed with a Liberal MP and his husband and the Liberal Party President and her husband on the private Bahamian island belonging to the Aga Khan. This may not have been a concern if not for the fact that Mr. Trudeau accepted free transportation to the island on the Aga Khan’s private helicopter and the fact that the Aga Khan’s foundation lobbies and receives millions in funding from the federal government.

To everyone watching, this is an obvious conflict of interest. As Prime Minister, you simply do not accept free holidays from the leader of an organization that benefits from Government of Canada funding. Justin Trudeau seems unable to grasp this simple concept and this brings his judgement into question. All he had to do was say no. But he didn’t.
It is also possible that he did, in fact, recognize the conflict, but simply believes that laws only apply to others.

Whatever the reason, his office certainly worked diligently to withhold the information regarding his whereabouts during the holidays.

Justin Trudeau may have had a nice break over the holidays, but Canadians need a break as well. While our Prime Minister enjoys his lavish lifestyle, Canadians are increasingly focused on trying to pay their bills and save for retirement. They face a future of stagnant wage growth and higher taxes.

It’s time for Justin Trudeau to start putting the interests of everyday Canadians ahead of his own. That’s what a good leader does.
[:]