Do you support the Conservative plan to axe the tax? Click here to let me know!

MP Ted Falk Seconds Bill to Expand Bereavement Leave for Parents

[:en]Ottawa, ON – MP Ted Falk has seconded a bill to dramatically expand bereavement leave for parents suffering the loss of their child.

Introduced by Conservative MP Tom Kmiec, Bill C-307 expands bereavement leave to 8 weeks for parents who have experienced a stillbirth, the death of a child under the age of 18, or the death of a disabled child in the parent’s care.

“No parent ever wants to experience the loss of their child,” said Falk. “But when such a tragedy occurs, they need support.”

Currently, the bereavement system outlined in the Canada Labour Code only includes a generic three days of paid leave and two days of unpaid leave.

“This brief bereavement period is completely disconnected from the realities of such loss,” said Falk. Not only is it unsympathetic, it offers parents almost no time to make arrangements and properly grieve following the death of a child.”

A 2019 report of the Standing Committee on Human Resources, Skills and Social Development concluded the federal government “can and must do more to improve the level of compassion and support for parents and families who have lost a child” and called for “new programs that ensure parents can take time off work without compromising their job or financial security” to be explored. Bill C-307 advances these important recommendations.

“Bill C-307 is a compassionate bill that will support parents when they need it most,” Falk concluded.[:fr]Ottawa (Ontario) – Le député Ted Falk a appuyé un projet de loi qui prolonge considérablement la durée du congé accordé aux employés qui font le deuil de leur enfant.

Le projet de loi C-307 déposé par le député conservateur Tom Kmiec porte à huit semaines la durée du congé de décès accordé aux employés qui vivent une mortinaissance ou qui font le deuil de leur enfant de moins de 18 ans ou de leur enfant handicapé qui est une personne à charge.

« Personne ne veut vivre la perte d’un enfant, dit M. Falk, mais quand la tragédie frappe, les parents ont besoin de soutien. »

À l’heure actuelle, le Code canadien du travail ne prévoit que trois journées de congé payé et deux journées de congé non payé pour tous les types de deuils.

« La courte durée de ce congé est tout à fait dissociée de la réalité d’une telle perte, affirme M. Falk. En plus d’être dépourvue de compassion, elle ne laisse pratiquement pas le temps aux parents d’organiser des obsèques et de faire adéquatement le deuil de leur enfant. »

Dans un rapport publié en 2019, le Comité permanent des ressources humaines, du développement des compétences, du développement social et de la condition des personnes handicapées a conclu que le gouvernement fédéral « peut et doit agir pour que les parents et les familles qui ont perdu un enfant puissent compter sur davantage de compassion et d’appui ». Il a aussi recommandé l’examen de « nouveaux programmes pour que les parents endeuillés puissent prendre un congé sans compromettre leur emploi ou leur sécurité financière. » Le projet de loi C-307 donne suite à ces importantes recommandations.

« Le dépôt du projet de loi C-307 est un acte de compassion destiné à soutenir les parents lorsqu’ils en ont le plus besoin, » a conclu M. Falk.[:]