Do you support the Conservative plan to axe the tax? Click here to let me know!

MP Ted Falk Seconds Bill to Fight Rural Crime

[:en]Steinbach, MB – Ted Falk, Member of Parliament for Provencher, has seconded a bill to help address the rural crime crisis plaguing communities across Canada.

Bill C-289, introduced by Conservative MP Blaine Calkins, will toughen measures for criminals who victimize rural Canadians by creating an aggravating factor at sentencing for targeting people and property because of their remoteness or distance from emergency medical or police services. It also expands the existing aggravating factor for home invasion to include outbuildings, such as barns and shops, and allows the aggravating factor to be triggered by the presence of a weapon.

“One of the recurring concerns I hear from rural residents is about the level of crime taking place in our communities,” said Falk. “Provincial governments, including here in Manitoba, have taken important steps to tackle this problem. But the federal Liberal government has failed to do its part. Bill C-289 is an important step forward to protect rural Canadians.”

In 2017, crime was 36% to 42% higher in rural areas than in urban areas across the prairies, including Manitoba. Home invasions, theft from farms, or stolen tools and equipment from sheds are just a few of the experiences southeast Manitobans have faced. While these figures have trended downward during COVID-19, the lived experience of rural residents remains unchanged.

“Rural Canadians are being targeted by criminals, including organized crime, because they know law enforcement response times are longer in rural regions,” Falk added. “This bill turns the tables by targeting those who target rural Canadians.”[:fr]Steinbach, Manitoba – Ted Falk, député de Provencher, a appuyé un projet de loi ayant pour but de contribuer à combattre la crise de la criminalité en milieu rural qui touche des collectivités partout au pays.

Le projet de loi C 289, qui a été présenté par le député conservateur Blaine Calkins, aura pour effet de renforcer les peines imposées aux criminels qui choisissent comme victimes des Canadiens des régions rurales en incluant dans les circonstances aggravantes considérées lors de la détermination de la peine le fait de s’en prendre à des personnes et à des biens qui sont vulnérables en raison de leur éloignement des services d’urgence médicaux ou policiers. Le projet de loi élargira aussi la portée actuelle de la circonstance aggravante associée aux invasions de domicile, de manière à inclure les dépendances, comme les granges et les ateliers, et permettra que la présence d’une arme soit considérée comme une circonstance aggravante.

« Une des préoccupations dont me parlent régulièrement les habitants des régions rurales concerne les nombreux crimes commis dans nos collectivités, a déclaré le député Falk. Les gouvernements provinciaux, y compris celui du Manitoba, ont adopté d’importantes mesures pour s’attaquer à ce problème. Mais le gouvernement fédéral libéral, lui, n’a rien fait. Le projet de loi C 289 est une étape importante en vue de protéger les Canadiens des secteurs ruraux. »

En 2017, dans les Prairies, y compris au Manitoba, le taux de criminalité était de 36 % à 42 % plus élevé en milieu rural que dans les zones urbaines. Invasions de domicile, vols dans les fermes, vols d’outils et d’équipement dans les hangars ne sont que quelques uns des méfaits que subissent les Manitobains du sud-est de la province. Bien que les taux aient diminué pendant la pandémie de COVID 19, la réalité des habitants des régions rurales demeure la même.

« Les criminels, y compris les membres du crime organisé, ciblent expressément les Canadiens des régions rurales, parce qu’ils savent que les délais d’intervention des forces de l’ordre sont plus longs dans ces régions, a ajouté M. Falk. Ce projet de loi renverse la situation en ciblant ceux qui s’en prennent aux populations rurales. »[:]