Do you support the Conservative plan to axe the tax? Click here to let me know!

Standing Up for Canadian Seniors

As the Member of Parliament for Provencher, I see first-hand how our seniors continue to help build our country and shape our society. They bring a wealth of knowledge ready to be passed down to the next generation and are often key leaders and volunteers in their communities.

In Ottawa recently, Canadian seniors groups have made it very clear to parliamentarians that they would like to see the government develop a comprehensive National Seniors Strategy to deal with the ever growing challenges that seniors face. Issues such as establishing a national strategy for Alzheimer’s disease, ensuring palliative care is available to Canadians that need it, and ensuring that quality homecare and affordable housing are available – to name just a few.

Everyone has someone in their life that is either approaching retirement or is currently retired, so the issues that are important to Canada’s seniors are important to all of us. 

However, in the first year of his mandate, Prime Minister Justin Trudeau has ignored the growing needs of seniors. 

Right now, seniors are Canada’s fastest growing demographic with one in six Canadians over 65 years of age. Within thirteen years, that number will be one in four.  Without a strategy, the government does not have a sustainable plan to address both the challenges and opportunities that stem from this unique shift in our country’s population.

Developing this strategy starts with appointing a Minister for Seniors.

The current Prime Minister has the portfolio of Minister for Youth as has appointed a Minister for Families, so this begs the question; shouldn’t Canada’s fastest growing demographic have their own voice in government as well? 

I think they should.

Our Conservative Party, led by Mark Warawa, the Official Opposition Critic for Seniors, will continue to work hard on the many important issues affecting Canadian seniors.  À titre de député fédéral de la circonscription de Provencher, je peux constater de mes propres yeux comment nos aînés continuent d’aider à construire notre pays et à façonner notre société. Ils possèdent une mine de connaissances qu’ils sont prêts à transmettre à la prochaine génération, et ce sont souvent des responsables et des bénévoles clés dans nos collectivités.

Récemment, à Ottawa, des groupes d’aînés canadiens ont très clairement fait savoir aux parlementaires qu’ils aimeraient voir le gouvernement élaborer une Stratégie nationale pour les aînés globale qui les aiderait à relever les défis toujours plus grands auxquels ils doivent faire face. Ils souhaitent, entre autres, que soit établie une stratégie nationale de lutte contre la maladie d’Alzheimer, que des soins palliatifs soient offerts aux Canadiens qui en ont besoin et que des soins à domicile de qualité et des logements abordables leur soient accessibles.

Chacun de nous connaît quelqu’un qui approche de la retraite ou est déjà retraité. Par conséquent, les questions qui sont importantes pour les aînés du Canada le sont aussi pour nous tous.

Cependant, au cours de la première année de son mandat, le Premier ministre Justin Trudeau a ignoré les besoins grandissants des personnes âgées.

À l’heure actuelle, les aînés constituent le segment de la population canadienne qui croît le plus vite et un Canadien sur six a plus de 65 ans. D’ici treize ans, cette proportion passera à un sur quatre. Faute de stratégie, le gouvernement ne dispose d’aucun plan viable pour gérer les défis et les possibilités inhérents à cette transformation sans pareille qui s’opère au sein de la population canadienne.

L’établissement d’une telle stratégie nécessite de commencer par nommer un ministre des Aînés.

L’actuel Premier ministre est aussi ministre de la Jeunesse et il a nommé un ministre de la Famille. Voilà qui nous amène à poser la question suivante : le segment de la population canadienne qui croît le plus vite ne devrait-il pas avoir lui aussi sa propre voix au sein du gouvernement? Je crois que tel devrait être le cas.

Notre Parti conservateur, et tout d’abord Mark Warawa, porte-parole de l’opposition officielle pour les aînés, continuera de travailler sans relâche sur les nombreux dossiers importants touchant les aînés du Canada.