Do you support the Conservative plan to axe the tax? Click here to let me know!

Statement – Strengthening mental health support for Canadian Armed Forces personnel, Veterans and their families.

I am very pleased to see that our Government is taking action to strengthen mental health support for Canadian Armed Forces personnel, Veterans and their families.

The Honourable Julian Fantino, M.P. for Vaughan and Minister of Veterans Affairs, and the Honourable Rob Nicholson, P.C., Q.C., M.P. for Niagara Falls and Minister of National Defence, announced yesterday new and expanded mental health initiatives for Veterans, serving military members, and their families. Once implemented, the strategy will strengthen Canada’s world class treatment, care and research for Canadian Armed Forces members and Veterans.

These initiatives, which amount to an investment of approximately $200 million, have been developed collaboratively by the Department of National Defence (DND), Veterans Affairs Canada (VAC) and Health Canada. They reflect the most innovative thinking and evidenced-based approaches to mental health and suicide prevention, leading to world class care and treatment for mental illness and injury.

Our Government is proud of our men and women in the Canadian Armed Forces. As a grateful nation, it is our responsibility to ensure that they have access to the mental health support and services they need, when they need it.

To combat mental illness in support of our military members and Veterans, we are investing further in education and treatment and providing greater support to families. These initiatives underscore our unwavering commitment to our military.

Quick Facts

Treatment and Education

• In the fall of 2015, VAC will open a new Halifax Operational Stress Injury clinic to provide full assessment, diagnosis and treatment services for Veterans and their families who are living with operational stress injuries.
• The Road to Mental Readiness education campaign will be expanded to further reach Canadian Armed Forces (CAF) members and their families. This program helps increase CAF member and family resilience to mental illness and injury, promotes awareness of mental health treatments, and continues the campaign to reduce stigma associated with mental health.
• VAC, in partnership with the Mental Health Commission of Canada, will develop a Veterans-specific Mental Health First Aid training program across Canada which will be delivered to an estimated 3000 Veterans, their families and caregivers over the next five years.

Technology

• The capacity to digitize CAF member health records will be increased, to speed the transfer of medical documentation to VAC.
• Working with civilian partners, DND and the CAF will acquire access to specialized brain-imaging technology to improve Canadian understanding of mental illness, enable further research in diagnosis and treatment, and help improve treatment for CAF members and Veterans.

Support to Families

• The peer support program for members, Veterans, and their families living with operational stress injuries will be augmented with additional staff to meet the needs of the military community. The Operational Stress Injury Social Support (OSSIS) service is a lifeline for CAF and Veterans’ families seeking immediate assistance, with no requirements for referrals. Up to 2200 Veterans and their families will benefit from this expansion over the first five years.
• A new four year pilot project will expand access to the Military Family Resource Centres at seven locations to medically releasing CAF personnel and their families for two years post release. Military family resources are available at military establishments across Canada, through the 1-800 Family Information Line, and at FamilyForce.ca. Up to 1200 medically releasing Veterans and their families will take part in the pilot.

Research

• Additional research will be conducted to find better treatments, promote faster recoveries, and achieve better outcomes for Veterans and serving members with mental health conditions and their families.
• Investments will be made to better understand transition from military to civilian life, enhance understanding of Veteran suicides to guide suicide prevention activities, improve the recognition, diagnosis and treatment of mental illness in Veterans, and support the development of national standards and a certification process for psychiatric service dogs.

For further information contact:
Office of Ted Falk
Ted.falk.c1@parl.gc.caJe suis très heureux de constater que le gouvernement prend des mesures pour favoriser davantage la santé mentale des membres des Forces armées canadiennes, des anciens combattants et des membres de leurs familles.

L’honorable Julian Fantino, député de Vaughan et ministre des Anciens Combattants, et l’honorable Rob Nicholson, C.P., c.r., député de Niagara Falls et ministre de la Défense nationale, ont annoncé hier la mise sur pied de nouvelles initiatives et l’élargissement d’initiatives existantes en matière de santé mentale à l’intention des anciens combattants, des militaires en service actif et des membres de leurs familles. Une fois mise en œuvre, cette stratégie mettra au point de meilleurs soins et traitements pour les membres des Forces armées canadiennes (FAC) et les anciens combattants et favorisera des recherches de calibre international au Canada.

Ces initiatives, qui représentent un investissement d’environ 200 millions de dollars, sont le fruit d’une collaboration entre le ministère de la Défense nationale (MDN), Anciens Combattants Canada (ACC) et Santé Canada. Elles se fondent sur les approches les plus novatrices et sur des données probantes en matière de santé mentale et de prévention du suicide. Elles permettront d’offrir des soins et des traitements de premier ordre dans ces domaines.

Le gouvernement est fier des hommes et des femmes qui font partie des Forces armées canadiennes. Nous leur sommes reconnaissants, et il nous incombe de veiller à ce qu’ils aient accès au soutien et aux services dont ils ont besoin en matière de santé mentale, et ce, au moment opportun.

Afin de lutter contre la maladie mentale pour appuyer nos militaires et nos anciens combattants, nous investissons davantage dans les domaines de l’éducation et du traitement et nous offrons de meilleurs services de soutien à leurs familles. Ces initiatives témoignent de notre inébranlable engagement envers nos militaires.

Quelques faits

Traitement et sensibilisation

•             À l’automne 2015, ACC ouvrira une nouvelle clinique de traitement des blessures liées au stress opérationnel à Halifax. On y offrira tous les services d’évaluation, de diagnostic et de traitement pour les anciens combattants et les membres de leurs familles qui souffrent de blessures liées au stress opérationnel.

•             La campagne de sensibilisation En route vers la préparation mentale sera élargie afin de rejoindre plus de militaires des FAC et de membres de leurs familles. Ce programme a pour but d’accroître la résilience des militaires des FAC et des membres de leurs familles à l’égard des traumatismes liés à ces blessures et de la maladie mentale, de sensibiliser les gens aux traitements en santé mentale et de poursuivre la campagne visant à réduire la stigmatisation associée aux problèmes de santé mentale.

•             En partenariat avec la Commission de la santé mentale du Canada, ACC élaborera un programme pancanadien de formation en premiers soins en santé mentale à l’intention des anciens combattants. Environ 3 000 personnes – anciens combattants, membres de leurs familles et fournisseurs de soins de santé – devraient être touchées par ce programme au cours des cinq prochaines années.

Technologie

•             La capacité de numériser les dossiers médicaux des membres des FAC sera améliorée afin d’accélérer le transfert des documents de nature médicale à ACC.

•             Grâce à la collaboration avec des partenaires civils, le MDN et les FAC  auront accès à une technologie hautement spécialisée d’imagerie cérébrale qui contribuera à améliorer les connaissances canadiennes en matière de maladie mentale, à soutenir la recherche sur son diagnostic et les traitements, et à améliorer les traitements offerts aux membres des FAC et aux anciens combattants.

Soutien aux familles

•             L’effectif du programme de soutien par les pairs à l’intention des militaires, des anciens combattants et des membres de leurs familles qui souffrent de blessures liées au stress opérationnel sera augmenté afin de répondre aux besoins de la collectivité militaire. Les services de soutien social aux blessés de stress opérationnel (SSBSO) sont une bouée de sauvetage pour les familles des militaires des FAC et des anciens combattants qui ont besoin d’une aide immédiate, sans aiguillage préalable. Jusqu’à 2 200 anciens combattants et membres de leurs familles profiteront de cette amélioration des services au cours des cinq premières années.  p

•             Un nouveau projet pilote de quatre ans donnera aux membres des FAC libérés pour raisons médicales et aux membres de leurs familles l’accès à sept centres de ressources pour les familles des militaires au cours des deux années suivant leur libération. Des ressources pour les familles des militaires sont offertes dans les établissements militaires de toutes les régions du Canada et par l’intermédiaire de la Ligne d’information pour les familles (numéro sans frais) et du site Web forcedelafamille.ca. Jusqu’à 1 200 anciens combattants libérés pour raisons médicales et membres de leurs familles participeront à ce projet pilote.

Recherche

•             Des recherches supplémentaires seront effectuées afin de trouver de meilleurs traitements, de favoriser une guérison plus rapide et d’obtenir de meilleurs résultats pour les anciens combattants et les militaires en service souffrant de troubles mentaux, ainsi que pour les membres de leurs familles.

•             Des investissements seront faits pour mieux comprendre le passage de la vie militaire à la vie civile, pour approfondir la compréhension des suicides d’anciens combattants afin de guider les activités de prévention du suicide, pour améliorer la reconnaissance, le diagnostic et le traitement des maladies mentales chez les anciens combattants et pour soutenir la mise en place d’une norme nationale et d’un processus d’homologation pour les chiens d’assistance psychiatrique.

Renseignements :
Bureau de Ted Falk
Ted.falk.c1@parl.gc.ca