Do you support the Conservative plan to axe the tax? Click here to let me know!

Thanksgiving Reflections

[:en]This past weekend Canadians marked another Thanksgiving – a time to reflect on the many things we have to be grateful for.

It’s true that both 2020 and 2021 have been very challenging years for us as individuals, for our communities, and for our country. Yet even during difficult times, when we pause to take stock of all we have to be grateful for, our perspective shifts.

Often our list of blessings is longer than we realize. Things like family, friends, food, pets, shelter, vehicles, employment, education, and health. Perhaps things we enjoy like nature, sports, music, films, or books. For many of us, we’re thankful for our churches and faith communities too. Our lives are enriched by the presence of so many blessings that we so quickly and so easily take for granted.

I’ll be the first to admit that thankfulness hasn’t always come naturally to me in recent years. We’re living through something we wouldn’t have anticipated and wouldn’t have chosen. But reflecting on our blessings is all the more important in moments like this. It reorients us and helps us to see beyond our present circumstances. We could all use a little of that these days.

After many months of fear, anger, and division, thankfulness is an excellent antidote that we would all do well to embrace.

However your Thanksgiving weekend looked this year, let’s maintain a posture of thanksgiving not only now but every day.[:fr]La fin de semaine dernière, le Canada a souligné l’Action de grâces – une fête nous rappelant que la gratitude peut se vivre au quotidien.

Certes, les années 2020 et 2021 ont été éprouvantes pour chacun de nous, ainsi que pour nos communautés et l’ensemble du pays. Toutefois, même en des temps difficiles, il suffit de prendre conscience de tout ce qui mérite notre gratitude pour que notre vision se transforme.

Les bienfaits dont nous jouissons sont souvent plus nombreux que ce qu’on imagine. Pensons y un instant : la famille, les amis, la nourriture, les animaux de compagnie, le logement, l’emploi, l’éducation, la santé. Sans oublier la nature, le sport, la musique, les films, les livres. Beaucoup d’entre nous sont aussi reconnaissants de pouvoir aller à l’église ou d’appartenir à un groupe confessionnel. Nos vies s’enrichissent de tant de choses que nous tenons si vite pour acquises.

Je suis la première personne à admettre que la gratitude n’a pas nécessairement été naturelle ces dernières années. Nous traversons des épreuves que nous n’avons pas prévues et encore moins choisies. C’est justement durant les temps difficiles qu’il importe de prendre conscience ce que nous avons. Cela modifie nos perspectives et nous permet de voir au delà du présent. Nous en avons certainement tous un peu besoin par les temps qui courent.

Après des mois de crainte, de colère et de division, la gratitude représente pour chacun de nous le meilleur des antidotes.

Je ne sais pas de quoi a été faite votre fin de semaine de l’Action de grâces, mais je nous invite tous à replacer la gratitude au cœur de notre quotidien.
[:]