Do you support the Conservative plan to axe the tax? Click here to let me know!

Trudeau Government Sells Out Canadian Embassy Security to China

[:en]Canadians know that China’s communist government is not our friend.

The Government of China has engaged in spying and cyber-attacks against Canada for years.

They provided false information to the world about COVID-19.

They are holding Canadian citizens hostage.

They have banned our world-class canola and pork.

They are encroaching on our sovereignty in the Arctic.

They oppress their own people, persecuting Christians and other religious minorities.

Since coming to power in 1949, they have murdered tens of millions of their own citizens.

Moreover, all Chinese citizens have a legal duty to cooperate with state intelligence and security agencies.

Why then did the Liberals recently give a company with deep ties to the Chinese government a contract to do security in our embassies?

The contract, to provide X-ray machines, was awarded to Nuctech: a Beijing-based, state-controlled company—listed by the U.S. Security Council as a threat to Western security—founded by the son of former Chinese Communist Party Leader, Hu Jintao.

As a result of subsidies offered by the Chinese government, Nuctech was able to undercut the bids of Western competitors.

Public Services and Procurement Canada followed their policy of awarding the contract to the lowest bidder and, inexplicably, didn’t seem to question the notion of placing significant pieces of Chinese technology in every Canadian embassy.

While the government claims the machines will not be connected to embassy networks, hard-drives would still be accessible and data downloadable when the machines are serviced. Moreover, Nuctech employees—i.e. employees of the Chinese security and intelligence complex—would be allowed into each of our embassies to install the equipment.

Talk about inviting the fox to guard the chicken coop.

Worse yet, this is not the first but rather the fifth contract the Liberal government has awarded to Nuctech in the past year!

To be fair, Foreign Affairs Minister Francois Phillipe-Champagne has launched a review of this particular contract, but there is a larger question here: Why Justin Trudeau’s dangerous obsession with communist China?

Justin Trudeau stated that he “admired” China’s basic dictatorship.

Justin Trudeau held cash-for-access fundraisers with Chinese billionaires.

Justin Trudeau refuses to ban Huawei from Canada’s 5G network.

Justin Trudeau sent $256 million Canadian tax dollars to invest in the Chinese-controlled Asian Infrastructure Bank.

Justin Trudeau sent 16 tonnes of Canadian PPE to China, putting Canadians at risk.

When appointed Foreign Affairs Minister—by Justin Trudeau—Francois Philippe-Champagne still had two mortgages, with an outstanding balance of $1.2 million, with the state-owned Bank of China. When you owe someone more than $1 million, the potential for influence and abuse is ever-present. Small wonder he stated—on Chinese State TV—that communist “China stands out as a beacon of stability, predictability, a rule-based system, a very inclusive society.”

Communist China is not our friend.

The Liberal government needs to explain to Canadians why they don’t understand this indisputable fact and why they refuse to protect our national security.[:fr]Les Canadiens savent que nous ne sommes pas en bons termes avec le gouvernement communiste chinois.

Le gouvernement chinois se livre à de l’espionnage et mène des attaques cybernétiques contre le Canada depuis des années.

Ils ont donné de fausses informations au monde entier, concernant la COVID-19.

Ils retiennent des citoyens canadiens en otage.

Ils ont interdit notre huile de canola et notre porc, reconnus dans le monde entier.

Ils empiètent sur notre souveraineté dans l’Arctique.

Ils oppriment leur propre peuple, persécutent les chrétiens et d’autres minorités religieuses.

Depuis leur ascension au pouvoir, en 1949, ils ont assassiné des dizaines de millions de leurs propres citoyens.

Qui plus est, tous les citoyens chinois ont l’obligation légale de coopérer avec les services de renseignement et de sécurité de l’État.

Alors pourquoi le gouvernement libéral a-t-il offert un contrat pour assurer la sécurité de nos ambassades à une société étroitement liée au gouvernement chinois ?

Le contrat, qui porte sur la livraison d’appareils à rayons X, a été attribué à Nuctech : une société d’État située à Beijing, considérée par le Conseil de sécurité des États-Unis comme une menace pour la sécurité occidentale et fondée par le fils de l’ancien chef du Parti communiste de Chine, Hu Jintao.

Grâce aux subventions offertes par le gouvernement chinois, Nuctech a été en mesure de proposer des prix bien inférieurs à ceux de ses concurrents occidentaux.

Services publics et approvisionnement Canada ont suivi leur politique d’attribution de contrat au plus bas soumissionnaire et, inexplicablement, n’ont pas remis en question la notion de placer d’importants appareils technologiques, provenant de Chine, dans chacune de nos ambassades.

Bien que le gouvernement affirme que les appareils ne seront pas connectés au réseau des ambassades, les disques durs seront tout de même à portée de main, et les données téléchargeables, lorsque les appareils seront entretenus. De plus, les employés de Nuctech, c’est-à-dire les employés des services de sécurité et de renseignements chinois, pourront entrer dans chaque ambassade afin d’y installer les appareils.

C’est comme si l’on confiait au loup la garde de la bergerie.

Pire encore, ce n’est pas le premier, mais bien le cinquième contrat que le gouvernement libéral offre à Nuctech depuis le début de l’année !

Toutefois, le ministre des Affaires étrangères, François Phillipe-Champagne, a lancé une enquête sur ce contrat. Mais il y a un mystère plus important à élucider : la dangereuse obsession de Justin Trudeau envers la Chine communiste.

Justin Trudeau a déclaré qu’il « admirait » la dictature chinoise.

Justin Trudeau a organisé des collectes de fonds dont l’entrée était payante avec des milliardaires chinois.

Justin Trudeau refuse d’exclure Huawei du réseau 5G du Canada.

Justin Trudeau a investi 256 millions de dollars des impôts des Canadiens dans la Banque asiatique d’infrastructure, qui appartient à la Chine.

Justin Trudeau a envoyé 16 tonnes d’ÉPI en Chine, mettant le Canada en danger.

Quand il a été nommé — par Justin Trudeau — ministre des Affaires étrangères, François Phillipe-Champagne avait encore deux hypothèques, avec un immense solde impayé de 1,2 million de dollars, auprès de la banque d’État de Chine. Quand vous devez plus d’un million de dollars à quelqu’un, le risque d’influence et d’abus est toujours présent. Il n’est pas étonnant qu’il ait déclaré, à la télévision d’État chinoise, que la Chine communiste « se distinguait comme un phare de stabilité, de prévisibilité, un système fondé sur des règles, une société très inclusive ».

La Chine communiste n’est pas notre amie.

Le gouvernement libéral doit expliquer aux Canadiens pourquoi ils ne comprennent pas ce fait incontestable et pourquoi ils refusent de protéger notre sécurité nationale.[:]