Do you support the Conservative plan to axe the tax? Click here to let me know!

Trudeau Hikes Carbon Tax 566%

[:en]In the midst of fumbling a national crisis, inundated with scandal and responsible for the downward trajectory of Canada’s economy, the Trudeau Liberals are falling back on what they do best: raising your taxes.

Despite the unprecedented circumstances, and the financial pinch felt acutely by millions of Canadians, Justin Trudeau and his gang have decided now is the time to break their promise not to raise the carbon tax beyond $50 per tonne.

Shortly before Christmas, the Liberal Government announced their new “environment” plan.

The Trudeau Government is doubling down on their signature “environmental” policy, a federal carbon tax—a policy that does little of any significance to protect the environment.

The Liberal carbon tax will increase from its current $30 per tonne to $50 per tonne by 2022, up to $170 per tonne by 2030. That is a tax increase of 566% over ten years.

Sadly, Canadians are all too used to Liberals breaking their “promises”, but this one hits families at a time when many are already struggling to make ends meet.

Long before COVID-19 Canadian families were already feeling strapped.

Under the Trudeau Liberals, the average Canadian family was already paying $800 more per year in taxes, pushing nearly 50% of Canadians to the brink of being unable to pay their bills and service their debt.

Anyone who has ever had to live on a budget—most people—know that budgets do not balance themselves—despite the Prime Minister’s claims to the contrary.

This new tax increase—and subsequent increases to come—will only add to that burden.

Under this plan, an average 60-litre tank of fuel would increase by $22 per fill. Assuming one buys gas once a week, that amounts to an additional $1172 per year just in gasoline costs.

The Liberals’ refusal to create an exemption for farmers is already costing grain growers upwards of $60 million per year (or thousands of dollars per farmer) in unrecoverable costs. This plan will see those costs triple. As such, the price of food will continue to rise.

The cost of other necessities such as home heating will also continue to rise.

In short, the carbon tax is a tax on everything and it’s going nowhere but up.

Using the language of “re-set” and “build back better”, this is just one example of the Trudeau Liberals blatantly taking advantage of the current situation to promote their increasingly ideological left-wing agenda and expecting Canadians to pay for it.

Government is not a magical or endless source of “free” money for Canadians, nor are maxed out Canadians an endless source of revenue for governments.

Canadians are taxed out.

Millions of Canadian families have been forced to “tighten their belts” in recent months to live within their means. Canada’s government must learn to do the same.
[:fr]En pleine crise nationale, inondés de scandales et responsables de la chute de l’économie canadienne, les libéraux de Justin Trudeau se rabattent sur ce qu’ils font de mieux : augmenter vos impôts.

Malgré les circonstances sans précédent et les difficultés financières éprouvées par des millions de Canadiens, Justin Trudeau et sa bande ont décidé que le moment était venu de rompre leur promesse de ne pas augmenter la taxe sur le carbone au-delà de 50 dollars par tonne.

Peu avant Noël, le gouvernement libéral a annoncé son nouveau plan « environnemental ».

Le gouvernement Trudeau renforce sa politique « environnementale » emblématique, une taxe fédérale sur le carbone — une politique qui n’aide en rien à la protection de l’environnement.

La taxe libérale sur le carbone passera de 30 dollars par tonne, actuellement, à 50 dollars par tonne d’ici 2022, jusqu’à 170 dollars par tonne en 2030. Cela représente une augmentation de 566 % sur dix ans.

Les Canadiens ne sont que trop habitués à ce que les libéraux rompent leurs « promesses », mais celle-ci frappe les familles à un moment où beaucoup ont déjà du mal à joindre les deux bouts.

Bien avant la COVID-19, les familles canadiennes étaient déjà à bout de souffle.

Sous les libéraux de Justin Trudeau, la famille canadienne moyenne payait déjà 800 dollars de plus par an en impôts, ce qui poussait près de 50 % des Canadiens au bord de l’insolvabilité et les rendaient incapable de rembourser leurs dettes.

Quiconque ayant déjà eu à vivre en fonction d’un budget (la plupart des gens) sait que les budgets ne s’équilibrent pas d’eux-mêmes — malgré les affirmations contraires du premier ministre.

Cette nouvelle augmentation d’impôts, et les augmentations à venir, ne feront qu’alourdir ce fardeau.

Selon ce plan, un réservoir moyen de 60 litres de carburant augmenterait de 22 dollars par remplissage. En supposant que l’on achète de l’essence une fois par semaine, cela représente un montant supplémentaire de 1172 dollars par an, rien que pour le prix de l’essence.

Le refus des libéraux de créer une exemption pour les agriculteurs coûte déjà à ces derniers plus de 60 millions de dollars par an (ou des milliers de dollars par agriculteur) en coûts irrécupérables. Avec ce plan, ces coûts vont tripler. Ainsi, le prix des denrées alimentaires continuera à augmenter.

Le coût d’autres produits de première nécessité, comme le chauffage domestique, continuera également à augmenter.

Bref, la taxe sur le carbone est une taxe sur tous les produits et elle ne fait qu’augmenter.

En utilisant les termes « réinitialiser » et « mieux rebâtir », ce n’est qu’un exemple parmi d’autres de la façon dont les libéraux de Justin Trudeau ont ouvertement profité de la situation actuelle pour promouvoir leur programme gauchiste de plus en plus idéologique et s’attendre à ce que les Canadiens en fassent les frais.

Le gouvernement n’est pas une source magique ou infinie d’argent pour les Canadiens, et les Canadiens au maximum de leur capacité ne sont pas non plus une source infinie de revenus pour les gouvernements.

Les Canadiens sont surtaxés.

Des millions de familles canadiennes ont été obligées de « serrer la ceinture », ces derniers mois, pour vivre selon leurs moyens. Le gouvernement canadien doit apprendre à faire de même.
[:]