Do you support the Conservative plan to axe the tax? Click here to let me know!

Why is condemning ISIS so hard for the Liberals?

[:en]Last night, the Liberals and NDP voted AGAINST the following Conservative motion regarding ISIS fighters returning to Canada:
That the House:
(a) Condemn the horrific acts committed by ISIS;
(b) Acknowledge that individuals who joined ISIS fighters are complicit in these horrific acts and pose a danger to Canadians;
(c) Call on the government to bring to justice and prosecute any ISIS fighter returning to Canada; and
(d) Insist that the government make the security and protection of Canadians its priority, rather than the reintegration of ISIS fighters, or the unnecessary financial payout to a convicted terrorist, like Omar Khadr.

While the Liberals and the NDP claim to take seriously the safety of Canadians their unwillingness to condemn ISIS shows the danger of placing ideology ahead of common sense.

While our allies in Britain, France and the USA are actively working to prevent the return of ISIS fighters to their shores, the Trudeau Liberals are spending millions ($35 million to be specific) on a plan to “de-radicalize” and “reintegrate” ISIS terrorists into Canadian society. A plan that they themselves have admitted is likely to fail.

Why is it so difficult for the Liberals and NDP to condemn ISIS? For parties that claim to champion human rights, particularly women and girl’s rights, this should be a no brainer.

In addition to their atrocities in Iraq and Syria, ISIS has carried out or inspired some 150 terror attacks in 29 countries around the world, including Canada.

People who left our country to torture and murder women, children and minorities, who fought against our troops, our allies and our values, do not deserve to be reintegrated and do not belong back in Canada. They belong in jail.

Our previous Conservative Government stripped terrorists of their Canadian citizenship. The Liberals repealed that law precipitating the dangerous situation we now face. We opposed the $10.5 million payout and apology that the Liberals gave to Omar Khadr. We put forward this motion, calling on the Government to fulfill their most basic duty to protect Canadians. These votes against our motion show, once again, that the Conservative Party is the only party that is in touch with the views and concerns of, and the only party that can be trusted with, the safety of Canadians.

[:fr]Hier soir, les libéraux et les néo-démocrates ont voté CONTRE la motion suivante des conservateurs concernant le retour des combattants de l’EIIS au Canada :
Que la Chambre :
(a) condamne les actes horribles commis par l’EIIS;
(b) reconnaisse que les individus qui se sont joints aux combattants de l’EIIS sont complices de ces actes horribles et qu’ils sont un danger pour les Canadiens;
(c) exhorte le gouvernement à traduire en justice et à poursuivre tout combattant de l’EIIS de retour au Canada;
(d) exhorte le gouvernement à faire de la sécurité et de la protection des Canadiens sa priorité, plutôt que la réintégration des combattants de l’EIIS ou la compensation financière inutile d’un terroriste reconnu coupable, comme Omar Khadr.

Alors que les libéraux et les néo-démocrates prétendent prendre la sécurité des Canadiens au sérieux, leur refus de condamner l’EIIS montre bien le danger de privilégier une idéologie au détriment du bon sens.

Pendant que nos alliés de l’Angleterre, de la France et des États-Unis s’affairent à empêcher le retour de combattants de l’EIIS dans leurs pays, les libéraux de Justin Trudeau dépensent des millions de dollars (35 millions de dollars pour être plus précis) sur un plan pour « déradicaliser » et « réintégrer » des terroristes de l’EIIS dans la société canadienne. Un plan qui, de leur propre aveu, risque d’échouer.

Pourquoi les libéraux et les néo-démocrates ont-ils tant de difficulté à condamner l’EIIS? Pour des partis qui se disent champions des droits de la personne, particulièrement ceux des femmes et des filles, la décision semble pourtant facile.

En plus des atrocités commises en Irak et en Syrie, l’EIIS a effectué ou inspiré près de 150 attentats terroristes dans 29 pays, y compris le Canada.

Les gens qui ont quitté notre pays pour torturer et tuer des femmes, des enfants et des minorités et qui se sont battus contre nos troupes, nos alliés et nos valeurs ne méritent pas d’être réintégrés et n’ont pas leur place au Canada. Leur place est en prison.

Notre précédent gouvernement conservateur a adopté une loi en vertu de laquelle les terroristes se voyaient retirer leur citoyenneté canadienne. Les libéraux ont abrogé cette loi, causant ainsi la situation dangereuse que nous vivons aujourd’hui. Nous nous sommes opposés à la somme de 10,5 millions de dollars versée à Omar Khadr et aux excuses que lui ont faites les libéraux. Nous avons présenté cette motion pour exhorter le gouvernement à s’acquitter de son rôle le plus fondamental, c’est-à-dire protéger les Canadiens. Ces votes contre notre motion montrent une fois de plus que le Parti conservateur est le seul parti préoccupé par la sécurité des Canadiens et digne de confiance à cet égard.

[:]